Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vacances - Page 3

  • Le fabuleux destin des chaussures pour la rentrée

    Quand j'étais petite, les chaînes de magasin n'en étaient qu'à leurs prémices. De fait, la plupart des gens, comme ma maman-responsable en chef des dépenses pour la marmaille, accordaient encore davantage leur confiance aux petits commerces spécialisés de proximité. Pour la viande, on allait chez le boucher et chez le chausseur pour les souliers. Les prix étaient certes plus élevés, mais à l'époque - et je dis bien, à l'époque -, le caractère onéreux d'un produit était gage de qualité. Ma maman donc, d'un naturel méfiant et soucieuse de l'investissement judicieux des actifs gagnés à la sueur du front de mon père, conservait d'année en année sa fidélité pour les boutiques "homologuées".

    Ainsi, des temps de révolution complète de la Terre autour du Soleil durant, je me suis vue trouver chaussure à mon pied chez L'Enfant Roi, rue du Pont, Auxerre. Enfin, chaussure à mon pied, faut le dire vite. Car du fait de l'infinie politesse qui m'a été inculquée à laquelle s'est ajoutée pendant longtemps une extrême timidité, j'ai eu un mal fou à réaliser que non, il n'était pas irrévérencieux de ne pas aimer tel modèle présenté par la vendeuse et que le fait d'avouer que l'on flottait dans l'escarpin ou a contrario qu'on était trop serré dans le godillot n'était pas l'expression manifeste d'un enfant capricieux. L'investissement judicieux tant convoité par ma mère fut ainsi mis à mal en de nombreuses occasions.

    Et puis un jour, quand la génération de mes parents a réalisé que les Trente Glorieuses étaient bel et bien un passé révolu et que les bourses se sont aplaties durablement, les consommateurs ont commencé à faire jouer la concurrence et se sont risqués à poser le premier orteil dans les chaînes de magasin. Méfiants de prime abord, le rapport qualité-prix a été éprouvé, le choix de masse a été approuvé et last but not least, l'investissement judicieux est devenu réalité du fait d'un libre service ne mettant plus la pression d'un vendeur trop zélé sur les frêles épaules d'un enfant (trop) bien élevé.

    Et L'Enfant Roi, sous la porte, a mis la clé...

    Bref, tout ça pour dire que quelle que soit l'évolution des pratiques de consommation, une donnée est restée la même : écolier ou non, à la rentrée, tout le monde veut ses nouvelles chaussures. C'est un peu ce que l'on pourrait appeler la tradition de la rentrée en grande pompe (ou comment botter en touche les lecteurs peu perspicaces...).

    Et là, forcément, on pense à La Halle aux Chaussures pour équiper toute la famille à petit prix. Mais quand en plus d'être économe (fauché quoi...), on est malin et qu'on veut multiplier les avantages, on pense Cap sur la rentrée. En se connectant au site www.capsurlarentree.com préalablement à la vraie sortie en famille, non seulement vous pourrez découvrir les collections et gagner un temps fou en magasin dans lequel la tribu se fera un plaisir de s'éparpiller, mais également :

    • obtenir un aperçu complet des chaussures et accessoires tendances en promotion,
    • parcourir et pourquoi pas enrichir l'espace conseil des mamans pout bien réussir la rentrée,
    • vous divertir grâce au grand jeu la Marelle et peut-être gagner un home cinéma, des abonnements magazine ou des places pour le Futuroscope, sachant qu'à chaque ami(e) invité(e), vous avez une chance de plus de gagner au grand tirage au sort,
    • vous saisir de goodies très pratiques à télécharger : des étiquettes croquignolettes pour cahiers, un joli pédimètre ou un planning,
      • Et conquérir, en bonus pour les mamans, un bon de réduction valable sur la Nouvelle Collection !

    Ouais, des fois, on se dit que la rentrée, c'est le pied !

    Article sponsorisé

  • Les douleurs de l'arc en fiel

    Vouloir mettre ses idées noires et ses bleus à l'âme au vert pour voir un peu plus la vie en rose.

    Mais faute de pièces jaunes, rester dans la grisaille parisienne...

  • Rendez-vous câlin sous les sunlights des tropiques

    Avertissement : cher public innocent, dans ton infinie naïveté, tu n'as encore pas idée à quel point l'hypocrite euphémisme est ritournelle dans le jargon de cette ignoble engeance qu'est celle des... beurk... adultes. Ainsi, tu sauras bien assez tôt que "rendez-vous câlin" ne signifie pas "horaire de retrouvailles avec ton doudou", mais il n'est pas encore l'heure de t'expliquer qu'il s'agit d'une sournoise manipulation pour ne pas avoir un historique de navigation trop flag. Cela étant, c'est pas parce que les grands sont artificieux qu'il faut pas leur causer. C'est ce que je m'apprête donc à faire et comme tu le sais parce qu'on te l'a souvent répété, tu peux pas écouter, t'es trop jeune. Certes, je ne peux que te le conseiller à défaut de t'y contraindre. Mais ne perds pas ton temps, j'ai scrupuleusement choisi mes visuels, circulez, y'a rien à voir (sauf la gonz' en maillot de bain mais rien d'excessif, entendons-nous bien).

    Quant aux artificieux hypocrites, à nous !

    Si malgré ça, ça, ça, ça et ça, tu n'as toujours pas compris que SexyAvenue était LA boutique sexy online de référence proposant des produits et services branchés et ludiques pour que chacun puisse s'épanouir pleinement, franchement, je baisse les bras.

    Comme nous le savons tous, l'été est la période propice aux amours charnelles. Tu me diras probablement qu'au regard des statistiques de natalité, il s'avère que la meilleure saison semble être l'hiver mais j'ai dit "amours charnelles" et non reproductives. Ici, on aime pas les moutards et on sort couvert - et à pas cher* puisque tout l'été sur SexyAvenue, pour toute commande d'une boîte de Manix, tu as 50 % de réduction sur les modèles XPeriences*.

    Que tu sois donc sur le point de partir une énième fois dans ta station balnéaire de prédilection dans laquelle tu envisages d'élargir sérieusement ton tableau de chasse ou que tu t'apprêtes à partir en tête-à-tête avec Jules ou Bobonne - remarque que je ne discrimine pas le lectorat -, je ne saurais te prodiguer meilleur conseil que d'alourdir quelque peu te valise afin de casser ta routine estivale. C'est vrai quoi, grasse matinée, bronzage, apéro, barbecue, fiesta, c'est usant à la longue. Ajoute donc la fièvre à la canicule, l'homme à tête de chou* l'a dit : sea, SEX & sun.

    Les indispensables du Summer of Love* sont donc :

    Côté Massage, pour compléter la collection de crèmes et huiles solaires indispensables pour se protéger du mélanome, les huiles Hot aux couleurs flashy :

     

    Côté Lingerie, l'indispensable maillot de bain, de préférence le Bikini avec chaîne bijou parce les fashionistas l'on dit, l'été sera trikini* ou ne sera pas :

     

    Côté Librairie, les Cahiers de vacances érotiques parce que bon, faut bien se culturer un peu et que c'est top tendance :

    Côté Sextoys, le Stimulateur sphère Tuyo parce que... heu... ben... parce qu'on dirait qu'il a une bouée, quoi de mieux pour la plage ? :

    Take pleasure !

    Article sponsorisé

  • Louer 4x4 en moins de deux !

    Pour partir en vacances ou simplement en week-end, il peut sembler préférable - notamment pour le Parisien qui n'en a ni les moyens, ni l'utilité au quotidien - de louer une voiture plutôt que de prendre le train. Bah oui, on peut pas toujours être green : quand on a plein de trucs à emmener ou des potes avec qui partager les frais, la voiture peut s'avérer plus rentable - et rapide, et confortable - que la Seuneuceufeu.

    Ainsi, en réservant jusqu'au 31 juillet pour un départ avant fin août, Europcar vous offre une double opportunité : tester le nouveau Koleos - le premier 4x4 Crossover Renault - et bénéficier de 25 % de remise sur la location. Je pourrais donner mes impressions sur les qualités techniques et design de cette voiture mais n'y connaissant rien, je préfère m'en tenir à des lieux communs du genre : comme c'est un 4x4, il est aussi pratique et habitable qu'en ville ou en off road - heureusement, sinon d'où c'est un 4x4 ? - et il semble qu'il associe le confort d'une berline, l'habilité d'un monospace et la technologie d'un 4x4.

    C'est génial, ça donne envie de prendre connaissance des conditions de l'offre sur le minisite prévu à cet effet, de réserver vite fait bien fait et de partir à l'aventure.

    Good trip !


    EUROPCAR
    Article sponsorisé
  • Vacances Bodrum et votre coeur fait boum...

    Ou Bodrum Turquie, ça fait envie !

    La question est : comment les voyagistes ont-ils fait pour se passer de mon incomparable sens de la formule ? Mouais... Trêve de balivernes. Si pour certains, les vacances sont l'occasion de plonger dans d'incroyables aventures, de partir à la roots et de braver l'inconnu, je suis pour ma part plutôt du genre package. Pas question de me frotter à diverses contingences et encore moins aux nécessités quotidiennes que sont, au hasard, la cuisine, la vaisselle et le ménage. Mes mots d'ordre sont chaleur, bonheur et doigts de pieds en éventail. La solution : Look Voyages.

    Mais puisque comme tout bon client, il faut être un peu chiant, moi ce que j'aime en plus, c'est pouvoir larver, complétement assistée, sans m'être préalablement coltiné douze heures de trajet, soit quatre jours si on compte le jet lag pris sur les RTT que je n'ai pas.

    Donc si on résume : soleil + tout compris + pas loin = club Turquie ! Genre petit séjour Yelken Hotel & Spa 5* parce qu'on est pas là pour se priver. A partir de 715€, on est pas si exigeant... Et puis pour toi en qui sommeille l'aventurier du dimanche, tu as des combos séjour/circuit. Franchement, que demande le peuple ?! Ouais... l'argent... je ne le sais que trop... Mais si en plus, on doit arrêter de rêver, où va-t-on ? Donc, rêve :

    disclaimer