Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

publicité - Page 2

  • Pub gonflées : les pneumatiques s'y mettent

    Parmi les différents ressorts créatifs visant à élaborer un support publicitaire sachant séduire la cible, nous trouvons la provoc'.

    Tout a commencé en 1981 avec l'afficheur Avenir qui, souhaitant étayer son slogan "Avenir, l'afficheur qui tient ses promesses", avait mis en place une campagne teasing pour le moins inédite à l'époque. Ainsi, le public avait pu découvrir fin août sur les panneaux publicitaires de France et de Navarre, qui avec amusement, qui avec indignation, mais tous avec impatience, la photo de Myriam, jolie jeune femme en bikini sur fond de plage. La jeune femme déclarait "le 2 septembre, j'enlève le haut", sans autre indication. Le 2 septembre, affiche similaire à ceci près que Myriam dévoilait sa poitrine, ayant effectivement ôté le haut de son maillot de bain et déclarait "le 4 septembre, j'enlève le bas". L'effervescence à son comble pendant deux jours interminables, le public avait pu découvrir, comme promis puisque c'était le fond du message, Myriam, nue... mais de dos.

    Depuis, la provoc' a fait du chemin, dans tous les styles. Mais dans le registre osé, nous avons pu observer, il y quelques années, la campagne Télémarket.fr avec ses slogans "marre de se taper des queues", "la queue ça va 5 minutes" et "des queues j'en ai assez vu". Pour les files d'attentes dans les supermarchés, donc.

    Plus récemment, 321auto.com s'est illustré dans les couloirs du métro avec ses accroches "j'astique la mienne tous les matins", "celle de mon mari ne tombe jamais en panne, c'est agréable...", "mon mari en a une trop grosse pour ce qu'on en fait", "j'en ai une petite mais ma femme l'adore", "la mienne démarre difficilement, mais une fois chaude...". Le sujet étant la voiture, n'est-ce pas.

    Aujourd'hui, ce sont les pneus allemands Fulda qui s'illustrent au travers d'une campagne de marketing viral aux vidéos pour le moins décalées. Le but ? Attirer l'attention des automobilistes sur le rapport qualité-prix de ses gammes de pneumatiques en faisant le parallèle entre le plaisir d'avoir fait un achat intelligent - potentiel kilométrique, optimisation de la consommation de carburant, tenue de route, prix ultra compétitifs... - et d'autres plaisirs plus intimes.

     

    Efficace or not ?

    Je trouve personnellement qu'outre une facilité conceptuelle quelque peu réductrice pour le public - et la profession de créa -, ce type de communication n'est guère efficace dans le sens où tout un chacun mémorise les phrases choc mais rarement le nom de l'annonceur. L'on peut également se poser la question de l'exposition des jeunes publics mais en l'occurrence, l'innocence est sauve si tant est que les parents surveillent la navigation internet de leurs rejetons. En définitive, ce type de campagnes coup de poing n'a de véritable efficacité que parce qu'elle permet d'acquérir une visibilité massive à un instant t mais qui doit impérativement être utilisée pour une campagne plus sérieuse qui ancrera durablement le nom de la marque dans l'esprit des consommateurs.

    Be provocative ! But intelligently...

    Article sponsorisé