Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pensée - Page 4

  • Vrai semblant

    Mentir ou mentir, il faut choisir : d0dfadd0536124278511fc7aa781913b.jpg

    La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple.
    Oscar Wilde
    La seule chose qu'on ne peut embellir sans qu'elle périsse, c'est la vérité.
    Jean Rostand

     La méthode Coué version Sarko en trois étapes :

    Ne discutez jamais, vous ne convaincrez personne. Les opinions sont comme des clous ; plus on tape dessus, plus on les enfonce.
    Alexandre Dumas fils
    Il est difficile d'avoir tort quand on a fait soi-même les questions et les réponses.
    Groucho Marx
    Les idées scandaleuses sont de vieilles rengaines qui passent inaperçues en s'abritant sous des habitudes.
    Marcel Aymé
     La méthode anti-Coué :
    Soyez réalistes : demandez l'impossible.
    Ernesto "Che" Guevara
    L'impossible est le seul adversaire digne de l'homme. Andrée Chedid
    Nos espoirs ne seraient-ils que des prétextes à nos élans ?
    Jean Rostand 
  • Spleen

    Et puis il y a les jours où tu te lèves et rien ne va. Et tu te rends compte que dans ta bataille quotidienne pour vivre, tu asb888bf542599e6297be543869aaa17bb.jpg acquis des automatismes de défense et que tes poings toujours armés se sont confrontés à des ennemis qui n'en étaient pas.

    Mais quand tu te dis ça, idiote il est trop tard, tu appartiens au sinistre sombre seigneur vêtu de noir...

    La vraie liberté, c'est de pouvoir toute chose sur soi.

    Michel de Montaigne 

  • Con dit : si on...

    Pendant longtemps j'ai cru que l'amour, le vrai, était inconditionnel. Et puis l'âge... et les échecs... aidant, j'ai fini par0f02850e73d1dab9779fad4f235b43f0.jpg accepter qu'entre la vie et la littérature, il y avait un monde. Contractuel. J'ai donc rangé ma passion et activé ma raison.

    Si on a un problème, on en discute.

    Si on ne regarde plus dans la même direction, on se sépare proprement.

    Pour chaque chose, il y a une règle, parfois tacite.

    Mais la vérité, c'est que malgré la tristesse conditionnelle, les règles restent faites pour être bafouées. Et l'homme est un arnaqueur professionnel.

  • Mal embouché

    bd3abd353307d7df0e90a6f5c3df8c90.jpgA tous les fabricants de conditionnements - qu'il s'agisse de déodorant, de bouteille d'huile, de dentifrice, de pot de sucre, de tube de colle... tout quoi -, je suggère pour l'avenir l'idée de privilégier davantage la fermeture clip que le système vissable. Parce qu'on vit dans un monde où les gens sont de tels feignants - s'en est presque difficile à concevoir -, qu'une simple torsion du poignet pour reboucher correctement les produits utilisés est un effort surhumain. A moins qu'en fait, le système ne soit tout simplement trop complexe pour eux... 

    Quoi qu'il en soit messieurs les packageurs, vous faciliterez la vie des paresseux ou limités ainsi que celle de ceux qui doivent ramasser, éponger ou que sais-je encore du fait des manchots du bouchon en adoptant un système plus ergonomique. En vous remerkiant !

  • Chronique d'une ambivalente #11

    Quand on me côtoie, on sait que je suis quelqu'un d'exigeant avec les autres - à peu près autant qu'avec moi-même, ce qui n'est pas peu dire -, que j'ai la langue bien pendue et la critique facile. De manière catégorique, je passe pour une langue de pute aussi blasée que cynique.

    Quand on me connaît, je suis exigeante, critique, blasée et cynique... et toujours déçue qu'on me donne raison d'être telle que je suis. Parce que la vérité, c'est que la vile laideur est partout, qu'elle prend toutes les formes possibles et que sous mes airs de "revenue de tout", je suis une naïve mille fois désenchantée mais désespérément incurable.