Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

loisirs - Page 2

  • Les arts

    Pour tous les aficionados des expos tout autant que pour les néophytes qui auraient une fâcheuse tendance à lézarder chez eux en bayant aux corneilles plutôt qu'à se cultiver, profitez du mois d'octobre placé sous le signe de l'art contemporain.

    Alors ok, les plus flemmards argueront que la création actuelle les laisse de marbre, mais entre nous, en farfouillant ici, je doute qu'entre la photo, la sculpture, la peinture, la vidéo, le design, l'architecture et autres performances graphiques, chacun ne trouve pas un petit peu de bonheur.

    Pour le plaisir de vos mirettes ! 

  • Dimanche, jour sacré

    Loin de moi l'idée incongrue (pardon, ça n'engage que moi...) d'un éveil de foi tardif. Mes accès mystiques n'ont et n'auront certainement jamais d'autre origine que la musique. A la vérité, je déteste le dimanche.

    Le dimanche est, outre le jour de mon enfance où l'on me traînait sempiternellement à la messe pour jouer l'enfant de4a359d0b4f7bf1bfa22777a84774b95b.jpg coeur ce que je ne faisais grâcieusement que parce que le curé me filait 20 francs pour le "sacerdoce", le dimanche est donc ce dernier jour du week-end qui, à peine a-t-il commencé, sent déjà la fin. Il ne faut rien faire d'excessivement fatigant pour ne pas amorcer une longue semaine qui le sera d'autant plus si on est épuisé, il faut adopter une réflexion organisationnelle pour anticiper l'optimisation de son temps de travail (à condition d'avoir quelque chose d'autre à faire que de chauffer sa chaise...)... bref le dimanche est un mauvais jour où rien n'est vraiment fun.

    Sauf quand il devient cette veille de lundi, ou plus exactement cette première veille sur trois de lundi où aucune retenue ni pensée liées au boulot ne viendront gâcher mon plaisir et envahir mon esprit. Encore 18 jours de bonheur, je suis en vacances !

    Alleluia, n'en déplaise à qui voudra.