Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

femme - Page 3

  • Une beauté naturelle

    Il n'y a pas si longtemps (et peut-être encore maintenant... ?), il y avait deux problèmes majeurs dans la conception des cosmétiques. D'une part, les créateurs utilisaient de la graisse de baleine et je ne sais quels autres composants naturels mais récupérés soit avec barbarie, soit sans mais sans non plus réelle considération de la protection des espèces. D'autre part, ces mêmes créateurs utilisaient des composés chimiques aux effets secondaires de plus en plus connus.

    C'est pour mettre fin au côté obscure de la force cosmétique que depuis trois ans, Garnier s'inscrit dans une démarche responsable de recherche et développement bio, tant du point de vue environnemental que du point de vue sanitaire. Cet investissement éco-citoyen a donné naissance à Garnier Bio Active, une gamme de soins hydratants et anti-rides certifiés bio par Ecocert.

    Tout d'abord, les procédés de récupération des matières premières sont respectueux de l'environnement. Par ailleurs, le choix des composants naturels s'est porté sur l'aloe vera et la criste marine aux vertus d'hydratation et de régénération prouvées. Ensuite, les packs sont éco-conçus pour un impact environnemental minimisé (allègement, utilisation de matériaux recyclés). Enfin, les formules à l'efficacité démontrée sont testées sous contrôle dermatologique et ophtalmologique (sans paraben, sans silicone, sans colorant, sans ogm, sans phénoxyethanol, sans PEG, sans huile issue de la pétrochimie, sans dérivés chlorés, parfums d'origine naturelle).

    Et bien que tout soit fait pour que la fabrication de ces produits ne se répercute pas néfastement sur la nature et sur la santé du consommateur, cela ne se ressent pas particulièrement sur le portefeuille :

    • Soin protecteur nourrissant, peaux sèches et sensibles – 50 ml – 6,70 euros

    • Soin protecteur hydratant, peaux normales à mixtes – 50 ml – 6,70 euros

    • Lait démaquillant hydratant, convient aux peaux sensibles – 200 ml – 4,70 euros

    • Démaquillant yeux hydratant, convient aux peaux sensibles – 150 ml – 3,80 euros

    • Soin anti rides fermeté – 50 ml – 9,50 euros

    • Soin yeux anti-rides – 15 ml – 9,50 euros

    C'est magnifique, c'est biologique. Tu n'as désormais plus aucune raison d'être fripée et déséchée. Et si tu n'es pas belle par nature, tu peux désormais être belle naturellement. Merci Garnier.


    Article sponsorisé

    Partage propulsé par Wikio

  • Aya de Yopougon 6 de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

    aya.jpgA paraître le 25 novembre

    Editions Gallimard - 111 pages

    Présentation de l'éditeur : A Yopougon, comme à Paris, les histoires se dénouent, les vérités éclatent et chacun va devoir faire face à son destin. A commencer par Aya, qui a toujours un compte à régler avec son prof de biologie, le harceleur. Mais toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et les histoires toutes réglées ?

    Après cinq premiers tomes palpitants dont le numéro un avait obtenu le prix du premier album à Angoulême en 2006, le dénouement des multiples intrigues était plus qu'attendu. Malheureusement, mes espoirs ont été déçus en avant-première (le privilège du libraire). L'impression de bâclé est la seule que je retienne. Comme si les auteurs avaient eu l'obligation de ne surtout pas faire de septième tome et de finir au plus vite. De fait, les fins n'en sont pas vraiment pour certaines et elles tiennent toutes en quelque 10 pages.

    Un départ sur les chapeau de roues et une fin comme un soufflé raté qui retombe, voilà la recette du ratage littéraire par excellence. Une vraie déception pour la fidèle et patiente que j'ai été.

  • Je veux l'homme parfait de Goupil, Douyé et Laëtitia Aynié

    Editions Vents d'Ouest - 72 pageshomme parfait.jpg

    Présentation de l'éditeur : Quand on est petite fille, adolescente, on se fait une belle image du Prince Charmant qui viendra nous enlever, nous faire rire et nous renverser par son charme et son romantisme… Jusqu’à ce qu’on devienne adulte et qu’on se rende compte que c’est loin de la réalité ! Voilà pourquoi ce Guide au Féminin vous propose des leçons théoriques et des exercices pratiques pour comprendre l’homme et surtout le dresser afin qu’il devienne le meilleur ami de la femme !

    Chez les filles m'avait fait découvrir il y a quelques temps l'excellent Love d'Hélène Bruller. Le nouveau titre qui m'a été proposé n'est pas aussi bon même s'il se laisse lire. Comparé aux esprits Bagieu et Motin, il est clairement moins bon, moins fin, un peu au niveau de la forme, beaucoup au niveau du fond. En fait, il a ce côté un peu agaçant formaté des guides, de surcroît à tendance féministe. L'ouvrage à cataloguer dans la catégorie chick'litt', reste tout de même divertissant mais pas inoubliable.

  • Fluide.G ! BD Q pour pépée

    Quand on achète Biba, Cosmo ou autres Elle, on est cataloguée fillasse. Quand on est une fille fluide g.jpgqui achète Fluide Glacial ou l'Echo des savanes, ça fait un peu garçon manqué. Pour trancher dans la dualité quasi schizophrène, une équipe de talentueux barrés a eu la bonne idée de créer Fluide.G !

    C'est quoi t'est-ce ? Ben tout simplement un magazine qui bouscule le monde des féminins, alliant bd érotico-humoristique et articles provoc' (chroniques, enquêtes inédites, tests, jeux, romans-photo...) réalisés par des blogueurs, illustrateurs et dessinateurs virtuoses aussi connus que Pacco, Margaux Motin, Diglee, Maïa Mazaurette, Dupuy et Berberian, pour ne citer qu'eux.

    Exit les feuilles de chou consensuelles, formatées, raisonnables, consuméristes, psychologisantes, anorexisante, couplisante et maternisante. On est irresponsable et on veut du Q !

    Un bien chouette trimestriel digne de son aîné Fluide Glacial.

    Le site Fluidepointg.

  • Toute une histoire de Hanan el-Cheikh

    Editions Actes Sud - 331 pagestoute une histoire.jpg

    Présentation de l'éditeur : Dans ce récit tendre et drôle à la fois, Hanan el-Cheikh rapporte avec une scrupuleuse fidélité les confessions de sa mère analphabète, Kamleh, née au début des années 1930 dans une famille chiite extrêmement pauvre, au Sud-Liban. Après la mort prématurée de sa grande soeur, Kamleh est promise à son beau-frère alors qu'elle n'a que onze ans. Dans le quartier populaire de Beyrouth où elle s'installe avec la famille de son futur mari, elle est placée comme apprentie chez une couturière et tombe amoureuse du cousin de cette dernière, Mohamed, un jeune lettré féru de poésie. Forcée à quatorze ans de se marier avec son fiancé, Kamleh a une fille l'année suivante, puis une seconde, Hanan, trois ans plus tard, mais reste follement éprise du beau Mohamed. Elle échange avec lui des lettres enflammées qu'elle se fait écrire et lire par ses amies, s'identifie aux héroïnes du cinéma égyptien, se grise des paroles ardentes des chansons à la mode. Elle va surtout, bravant tous les usages, tenter d'obtenir le divorce, au risque d'être séparée de ses filles... Portrait finement dressé d'une femme du peuple, rusée, truculente, enjouée, ce récit a été salué à sa parution, en arabe puis en anglais, par une presse unanime.

    C'est l'histoire d'un pays, d'une religion, de ses coutumes, de ses femmes qui les subissent. Mais ce livre est avant tout un hommage saisissant d'une fille à sa mère. Un cri du coeur pour clamer l'amour trop longtemps tut. Vibrant, émouvant.