Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actu - Page 2

  • Le connard du jour #2

    ... est une connasse. Bah oui, ce n'est pas l'apanage de la gent masculine !

    J'ai donc nommé : Madame Betancourt.

    Non pas Madame L'Oréal en passe de sénilité, ni même son aspirante racketteuse de fille, mais l'ex-otage des Farc.

    Elle devrait d'ailleurs s'entendre à merveille avec son homonyme qui essaie désespérément de faire interner sa radine de mère pour mieux la dépouiller, puisque non contente d'avoir été odieuse avec ses co-détenus et insatisfaite d'avoir été salope avec son mari qui s'était battu pour elle pendant toute sa captivité, Ingrid, cette chère Ingrid, a tenté d'extorquer des fonds à la Colombie ainsi qu'à la France pour le préjudice subit par ses années perdues dans la jungle.

    Et de "renoncer" à ces indemnités réclamées et de s'embourber dans de pseudo-excuses...

    Le vice-président colombien lui a ironiquement décerné les "prix de l'ingratitude extrême". Je lui attribue à mon tour celui de la connasse du jour. Quand la femme icône devient la femme e-conne.

  • Le connard du jour #1

    J'ai nommé : Kemi Seba.

    Ce « ministre francophone » de l'organisation afro-américaine « New Black Panther Party For Self-Defense » - pour ne citer que cette partie de son pathétique curriculum vitae très clairement étayé par les seuls articles connexes du lien Wikipedia ci-dessus - est tout simplement la tragédie de la communauté noire.

    Que cet ethno-différentialiste, que dis-je, ce Le Pen strasbourgeois aux couleurs béninoises ose reprendre les mots d'Aymé Césaire pour défendre son indéfendable cause est juste abject.

    Ses nouvelles provocations.

    A l'attention de cet adepte imbécile de la théorie du complot : oui je suis une femme blanche qui contredit un homme noir. Cela fait donc forcément de moi une femme raciste. Je n'ai d'ailleurs choisi un compagnon noir que dans le but d'assouvir mon vice colonial intrinsèque toubab, c'est évident.

  • John Irving : le nouveau livre

    A l'occasion de ma note sur La famille Lament de George Hagen, ma ferveur irvingienne m'a poussée à médire.

    A moins que mes accusations aient incité à réagir...

    Quoiqu'il en soit, l'honneur des éditions du Seuil du groupe La Martinière est sauf par l'entremise de Maelys de Dinechin qui, à ma question concernant la sortie française de dernier livre de John Irving Last night in twisted river, a répondu ceci :

    Le prochain J. Irving paraîtra normalement la dernière semaine de novembre 2010.

    Bien qu'il faille encore bigrement patienter, nous autres fans sommes au moins fixés.

  • Commémoration de l'esclavage et de son abolition

    Depuis 2006, le 10 mai est la journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions.

    En 2009, Sarkozy, qui avait trouvé le temps la veille d'assister à un match de foot, n'avait pas jugé utile de respecter la tradition présidentielle en montrant, par sa présence, son attachement au travail de mémoire et au respect de l'égalité de tous ces concitoyens (source).

    Il semblerait qu'il veuille se dérober cette année encore. Un "bel" exemple supplémentaire alors que l'abolition ne signifie malheureusement en rien la disparition de ce crime contre l'humanité.

  • 10 vies, 10 destins... Le reveal !

    Quelle était donc la clé de cette énigme derrière les dix visages en noir et blanc ? Quelle était cette aventure humaine intitulée 10 vies 10 destins. L'heure de la révélation a sonné : il s'agissait des premiers maillons de la chaîne de solidarité du don et de la greffe de moelle osseuse à l'occasion de la 5e semaine de mobilisation pour la cause organisée du 8 au 14 mars par l'Agence de la biomédecine, en collaboration avec l'Etablissement français du sang, les centres hospitaliers et les associations.

    Brigitte, Erick et Stanko sont inscrits sur le Registre France Greffe de Moelle pour, un jour peut-être, donner une seconde chance à une personne atteinte d'une grave maladie du sang. Amaury, Muriel et Soline ont, quant à eux, eu le privilège de faire don de leur moelle osseuse et offert une chance de guérison à des malades. Last but not least, Eric, Karine et Sandra ont eu le bonheur de bénéficier d'une greffe ; ils sont guéris aujourd'hui ou en cours de rémission et ce, grâce à l'engagement désintéressé de personnes bien portantes.

    Ce lien unissant ces dix personnes est aussi celui de milliers d'autres et plus encore si chacun s'inscrit sur le fameux Registre. L'objectif de cette semaine de mobilisation est bien sûr d'informer, de sensibiliser le plus grand nombre... mais surtout, de pousser à passer à l'acte en récoltant concrètement 38 000 nouvelles adhésions.

    Pour cette édition, l'Agence de biomédecine vous propose de devenir donneur en un clic et de vous mobiliser en créant votre message de solidarité en mettant en scène le mot d'ordre "Ma chance, c'est vous !". Vous pouvez également créer une page personnelle pour recruter deux personnes de votre entourage... et bien plus encore, on l'espère.

    Merci d'avance.

    Article sponsorisé