Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 9

  • La vie d'une autre de Frédérique Deghelt

    vie d'une autre.jpgEditions Actes Sud - 252 pages

    Quatrième de couv' :  Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain... Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner le change à son entourage ? Et comment retrouver sa propre vie ? C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a écrit ce roman sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves de jeunes filles confrontés au quoitidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

    Après Bonne à tout faire, Brel par Leloir, Tant que je serai noire, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates et Les rois du crimes, Babelio m'a permis de me plonger dans le Prix des lecteurs sélection 2010. Décidément, j'ai du bol, je pourrais être obligée de me colter un gros navet - auquel cas, si je n'avais pas la manie de toujours laisser sa chance au produit jusqu'au dernier mot, je pourrais tout à fait m'arrêter au bout de quelques pages en déclarant "illisible" - mais non. Une fois encore, l'attribution semi-aléatoire m'a gâtée.

    Derrière une simple histoire d'amnésie, c'est toute une réflexion sur l'amour, l'amitié, la vie qui est menée avec brio jusqu'au final. De quoi remettre en perspective le "travail de mémoire". C'est très agréablement écrit et le suspens, sans être insoutenable, oblige le lecteur à ne pas lâcher facilement son livre.

    Extraits :

    "Et alors, qu'est-ce que tu deviens ?" Une question qui m'a toujours donné envie de répondre : "Rien." Est-ce qu'il faut vraiment devenir quelque chose ou quelqu'un aux yeux de celui qui vous signifie ouvertement une sorte de mépris anticipé ? Ou simplement la question exprime-t-elle qu'il n'y a pas d'écoulement du temps sans devenir, pas de possibles retrouvailles sans évolution ?

    ...

    Mais aujourd'hui, je ne sais plus où est l'amour. Est-ce que j'aime Pablo ? Ai-je cessé de l'aimer ? Ai-je voulu oublier que je ne l'aimais plus ou ai-je voulu l'oublier pour l'aimer à nouveau ?

    ...

    Avant, il ya a douze ans ou quatre semaines, je n'étais pas un modèle de fidélité. Je pensais l'amour en termes de plaisir. Je n'avais aucun esprit de vengeance, aucune ardeur pour combler les manques de l'un avec la nouveauté de l'autre. Je regardais avec consternation le cirque des petits couples qui m'entouraient. J'avertissais mes amants : J'ai besoin de liberté. Je ne comble jamais les vides, j'accumule le bonheur. L'autre n'a rien que vous n'avez pas. Il est juste un autre, et en cela, il est irremplaçable. En face, c'était l'incrédulité ! Le principe affirmé de la jouissance à deux et sans la contrainte de l'exclusivité n'est pas facile à assumer pour une femme. Tout de suite, on me reprochait de fonctionner comme un homme, ce qui est un comble ! une hérésie totale !

    ...

    Vous connaissez sûrement l'histoire extrêment bourgeoise que l'on raconte sur la longévité des couples : c'est un petit vieux et une petite vieille de quatre-vingt-seize et quatre-vingt-dix-huit ans qui demandent le divorce. Et l'avocat étonné leur demande : " Pourquoi divorcer après tant d'années de vie commune ?" Le plus sérieusement du monde, ils répondent : " On attendaient que les enfants soient morts." C'est terrible, dis-je tout en riant. Oui, c'est effectivement ce qu'on pense quand on nous la raconte. Et elle fait plus ou moins rire selon les personnes. Mais notez tout ce qu'il y a d'espoir sur la vie qui reste. Et c'est cela, Marie, que dit cette histoire plus philosophique qu'il n'y paraît : à tout âge, quelles que soient les convenances stupides d'un environnement ou d'une morale, on a encore droit au bonheur quand on s'est trompé.

    ...

    Quand nous ne pouvons plus rien maîtriser des sentiments, des émotions qui nous arrivent, quand des forces extérieurs rencontrent nos gouffres intérieurs, nous mourrons ou nous devenons fous. Votre personnage et moi n'avons pas su choisir. Nous avons suicidé l'intérieur et, vus de l'extérieur, nous sommes fous...

    ...

    J'ouvre une année puis une autre, je parcours, je vais en diagonale ! A la fin de l'après-midi, j'ai retenu des perturbations du monde la guerre du Golfe, la guerre en Bosnie, le deux cent millième épisodes des conflits israëlo-palestiniens, une impressionnante avancée du sida, la chute du mur de Berlin, la mort du communisme, la France titulaire de la Coupe du monde de football, des guerres un peu partout, ethniques, affreuses... Et toutes les informations qui me semblent minimisées mais vont sans doute marquer les années à venir : le réchauffement de la planète, la percée de la couche d'ozone et la folie humaine de vouloir tout fabriquer, même ce qui est vivant ! Bref, le coup de théâtre du siècle n'a pas eu lieu pendant que je "dormais". Mais tout prendre ainsi en pleine face en un seul après-midi me cloue de peur. J'avais raison de ne pas me pencher sur tout ça. Ce n'est que du passé... A un détail près. Mes enfants vont vivre dans ce monde-là et le recul que me donne cette froide découverte est bien plus effrayant que les événements vécus au jour le jour. En sortant de la bibliothèque ce soir-là, je regarde autour de moi et il me semble voir le monde en sursis...

    ...

    "Les gens qui ne pleurent jamais sont pleins de larmes. Mais les gens qui ne rient jamais ne sont pas pleins de rires, ça se saurait !"

  • 10 vies, 10 destins... Le reveal !

    Quelle était donc la clé de cette énigme derrière les dix visages en noir et blanc ? Quelle était cette aventure humaine intitulée 10 vies 10 destins. L'heure de la révélation a sonné : il s'agissait des premiers maillons de la chaîne de solidarité du don et de la greffe de moelle osseuse à l'occasion de la 5e semaine de mobilisation pour la cause organisée du 8 au 14 mars par l'Agence de la biomédecine, en collaboration avec l'Etablissement français du sang, les centres hospitaliers et les associations.

    Brigitte, Erick et Stanko sont inscrits sur le Registre France Greffe de Moelle pour, un jour peut-être, donner une seconde chance à une personne atteinte d'une grave maladie du sang. Amaury, Muriel et Soline ont, quant à eux, eu le privilège de faire don de leur moelle osseuse et offert une chance de guérison à des malades. Last but not least, Eric, Karine et Sandra ont eu le bonheur de bénéficier d'une greffe ; ils sont guéris aujourd'hui ou en cours de rémission et ce, grâce à l'engagement désintéressé de personnes bien portantes.

    Ce lien unissant ces dix personnes est aussi celui de milliers d'autres et plus encore si chacun s'inscrit sur le fameux Registre. L'objectif de cette semaine de mobilisation est bien sûr d'informer, de sensibiliser le plus grand nombre... mais surtout, de pousser à passer à l'acte en récoltant concrètement 38 000 nouvelles adhésions.

    Pour cette édition, l'Agence de biomédecine vous propose de devenir donneur en un clic et de vous mobiliser en créant votre message de solidarité en mettant en scène le mot d'ordre "Ma chance, c'est vous !". Vous pouvez également créer une page personnelle pour recruter deux personnes de votre entourage... et bien plus encore, on l'espère.

    Merci d'avance.

    Article sponsorisé

  • Aaah ! Eee : hiii ! Oh !

    Quand la haute technologie rencontre le design, ça donne ça :

    Ouaaaaaaaah, crie-t-on tous en coeur. C'est le nouveau Netbook ASUS Eee PC™ Seashell looké par Karim Rashid, the créateur aux 3 000 projets himself (meubles, déco, parfums, objets d'art, restaurants et lieux branchés, chaussures, vêtements, bijoux, accessoires...). Enfin, celui que je préfère - le Hot Pink flamboyant au touché laqué et lisse - parce que je suis girly à fond mais il y en a un autre tout marron - le Coffee Brown mat et chaleureux à la texture effet peau de pêche - pour les garçons.

    Déjà que le phénomène netbook est devenu l'indispensable des vrais gens connectés : compact et léger, il est possible de l'emporter partout afin de surfer everywhere. Mais désormais, c'est un véritable accessoire modesque à assortir avec les "déjà dans la garde-robe" ou justifiant une séance de shopping pour trouver les nouveaux cooordonnés. Si c'est pas fantastique, qu'est-ce ? Je le demande.

    Petit rappel technique : le Netbook est le premier ordinateur véritablement mobile - rappelons qu'il a la taille d'un livre - qui se glisse partout pour suivre son heureux propriétaire où qu'il soit, il dispose d'un écran de 10,1 pouces à rétroéclairage LCD, d'un clavier ergonomique, d'une autonomie de 6h (pour chacune des deux batteries livrées avec l'Eee PC Karim Rashid !), de 250 Go de stockage pour avoir toujours sur soi documents / photos / musique / vidéos et Internet, le tout en un clic grâce à ses performances idéales en termes de rapidité et d'accès web et multimédia. Si ça, ce n'est pas le compagnon idéal d'une vie nomade professionnelle et personnelle, qu'est-ce ? Je le demande.

    Personnellement, si j'avais un généreux mécène pour m'offrir ce petit bijou, je jouerai l'élégante partout et surtout, je posterai beaucoup plus souvent sur mon blog... A bon entendeur !

    Article sponsorisé

  • 10 vies 10 destins...

    Le 26 février a été lancé le site www.10vies10destins.com présentant dix visages en noir et blanc. L'accroche : 10 vies, 10 destins, une aventure humaine exceptionnelle. Mais quelle est-elle ? Le seul indice : un clip vidéo recueillant les témoignages de ces dix personnes.

    Vous pouvez faire part de vos suppositions, voter pour les contributions les plus pertinentes et laisser votre adresse mail pour être prévenus de la réponse à cette énigme. Le grand reveal aura lieu le 8 mars.

    Suspens, suspens...

    10vies10destins.png
  • Ton rencard avec Clara Morgane

    Un dicton énonce que "souvent femme varie, bien fol qui s'y fie". En découle l'idée selon laquelle il est plus aisé de séduire une fille que de la garder sous le charme à long terme. La solution ne serait-elle donc pas de varier plus rapidement que ces demoiselles ? C'est en tout cas le postulat énoncé par la célèbre marque de déodorant Axe, spécialiste de la séduction ; du moins au travers de campagnes publicitaires originales, toujours plus drôles et décalées que les précédentes.

    Le tout nouveau déo Axe Twist est censément LA solution pour endiguer la versatilité féminine. Avec un parfum qui évolue au cours du temps, il comble le besoin permanent de renouveau de ces donzelles. Du moins d'un point de vue olfactif. Mais n'est-ce pas primordial lorsque l'on connaît l'importance de l'odorat dans le processus de séduction (je vais pas faire un cours sur les phéromones et tout et tout mais bon) ? Axe Twist permet donc de conserver fraîcheur tout au long la journée (le but premier quand même) et groupie pour une durée déterminée mais plus que d'habitude.

    Pour fêter l'avènement de cette nouvelle arme de séduction massive, un grand concours est organisé sur le site Twist et fais la vibrer. Le but du jeu ? Garder sous son charme le plus longtemps possible LA fille préférée des jeunes Français selon un sondage IFOP, j'ai nommé : Clara Morgane ! Parmi les lots, l'on trouve des ipods ou encore des écrans. Mais surtout, surtout, pour toi, jeune padawan qui rêve de devenir la star de ton bahut, de faire crever de jalousie les autres mecs et de te la raconter un max auprès de tes potes : une séance de shooting en compagnie de Clara herself avec un potentiel affichage géant de ces photos dans ton quartier.

    Tu sais ce qui te reste à faire si tu veux que ton fantasme devienne réalité...

     

    Article sponsorisé