Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Beauté, santé - Page 2

  • On est tous médecins du monde

    Telle est la signature de la célèbre organisation humanitaire éponyme à l'occasion de ses 30 ans. Il aurait pu être de mise à cette occasion de faire une gigantissime rétrospective de l'oeuvre accomplie mais comme il est impossible de se reposer sur ses lauriers du fait, malheureusement, des nombreux combats à mener toujours et encore, Médecins du Monde a choisi de parler du présent, du futur et des enjeux liés aux crises actuelles.

    Ainsi, après la catastrophe en Haïti, la population a encore besoin de soins de santé primaires et de soutien psychosocial. MdM assure cette prise en charge dans huit quartiers de la capitale et, à l'heure des relocalisations des personnes déplacées, veille à ce qu'elles soient réalisées de façon volontaire et digne pour les sinistrés.

    Par ailleurs, face à la montée de l'insécurité alimentaire au Sahel, MdM a lancé un programme de prévention et de prise en charge des enfants de moins de 5 ans au Niger ainsi qu'un projet visant à renforcer l'accès aux soins de santé de base au Tchad.

    En France, Médecins du Monde s'inquiète de l'entrave faite par les pouvoirs publics à l'action humanitaire d'urgence et aux soins à apporter aux personnes rroms ou migrantes : destruction quotidienne du matériel distribué par les assoc' à Calais et dans la région Nord, assignation en justice de MdM pour occupation illégale d'un terrain pour venir en aide aux rroms...

    Autant d'exemples français ou étrangers qui justifient l'engagement de Médecins du Monde pour venir en aide au populations vulnérables qui sont toujours les plus touchées dans le contexte de crises sociale et économique. Cette aide est bien sûr possible grâce aux acteurs de l'association mais avant tout grâce aux donateurs. Parce que c'est en accumulant les gouttes d'eau que l'on fait des océans, n'hésitez pas à aller faire un don, aussi petit soit-il, sur www.medecinsdumonde.org où vous pourrez également découvrir un chouette web-docu de témoignages.

    Pour vous en convaincre - si besoin était - mais surtout pour vous rappeler de ne pas oublier, vous pouvez observer depuis le 7 juin dans votre presse quotidienne et magazine des visuels percutants basés sur la pseudo indifférence ou le pseudo mépris des personnes présentées concernant les causes défendues (la prévention du Sida, les violences faites aux femmes, l'aide aux migrants, l'action d'urgence). Une campagne en deux temps de lecture qui met à mal la vision pessimiste - bien loin donc de la pensée MdM et, on l'espère, de la réalité - selon laquelle le monde est devenu égoïste, replié sur lui-même, impassible, etc. Bref, incapable de solidarité.

    Alors, vous êtes dans quel camp, vous ? Côté pessimistes ou optimistes ? Sus à la procrastination, prouvons que la léthargie française n'est qu'un mythe !

    Article sponsorisé

  • La fille invisible de Villeneuve & Rocheleau

    Editions Glénat Québec - 48 pagesfille invisible.jpg

    Quatrième de couv' : A la rentrée, la grosse conne sera morte. La grosse conne, c'est Flavie, quinze-ans-presque-seize. Jeune fille à la fois timide et curieuse, Flavie croit pourtant qu'elle est une catastrophe sur deux pattes, un désastre ambulant. Au début de l'été, elle décide de se prendre en mains afin de devenir une nouvelle Flavie : une saine alimentation, plus de desserts et une heure de jogging par jour. C'est le début d'une chute vertigineuse. D'abord du poids de Flave, puis de son existence toute entière.

    Bien que passablement traité en raccourci et de façon quelque peu optimiste au regard de la réelle difficulté à guérir vraiment, cette BD aborde le thème de l'anorexie chez les jeunes filles, victimes de leurs souffrances intérieures bien plus que des diktats de la mode.

    Il s'agit plus d'un livre à mettre entre les mains des malades pour tenter de leur donner une lueur d'espoir qu'entre les mains de l'entourage faute d'une réelle dimension pédagogique.

  • La guerre des OGM de Le Galli & Mike

    Editions Delcourt - 159 pagesogm.jpg

    Quatrième de couv' : O.G.M. Trois lettres qui ne laissent personne indifférent. On raconte beaucoup de choses au sujet de ces fameux Organismes Génétiquement Modifiés : qu'ils sont dangereux pour l'homme, qu'ils sont une menace pour l'environnement, qu'ils sont la solution aux famines et l'avenir d'une humanité en voie de surpopulation... Alors, que sont exactement les OGM ? Où en trouve-t-on ? Pourquoi et comment, partout à travers le monde, des hommes et des femmes se battent-ils contre ceux qui veulent les imposer ? Et qu'en est-il de la France ? Pour la première fois, une bande dessinée répond à toutes ces questions et dresse le bilan de la révolution en cours.

    Voilà une BD bien pédagogique pour une béotienne du sujet comme moi. C'est hyper bien expliqué... et hyper flippant. Je ne sais plus qui disait qu'il fallait se méfier des scientifiques qui commençaient par inventer la machine à coudre et terminaient par la bombe atomique. Je dirais : très juste Auguste.

    J'ai un peu envie de dire à ceux qui se ruinent à bouffer du bio d'arrêter de jeter l'argent par les fenêtres, mais c'est sans doute parce que je suis encore plus pessimiste que le roi. M'enfin pas tellement plus, de ce que j'en retiens...

    Je ne comprendrais définitivement jamais la logique "business" au péril de la vie... et ici de la Vie de certains. Ont-ils tous décidé de ne pas se reproduire ou leur mépris va-t-il jusqu'à celui de leurs enfants ?

    Putain mais putain quoi.

  • Les produits laitiers...

    De plus en plus de produits sont réalisables chez soi par soi-même. Outre l'immense satisfaction que cela procure - de l'art de l'auto-congratulation culinaire -, c'est aussi un excellent moyen de ne pas se faire racketter par les lamentables enseignes ou professions (boulangers par exemple) qui ont cupidement profité de l'euro et autres "bonnes excuses" pour faire exploser leurs prix.

    Donc réaliser soit même ses produits est non seulement gratifiant mais également un acte économique révolutionnaire.

    Si la fabrication de son propre pain ne nécessitait pas de toujours passer par la case boulangerie, celle de yaourts exigeait quant à elle de toujours consommer a minima des produits frais puisque qu'il fallait toujours utiliser un yaourt industriel pour confectionner ses yaourts home made sans additifs. Exit les rayons frais comme les boulangeries ! Alsa lance le premier ferment lactique disponible en grande surface.

    C'est tout simple : il suffit de bien mélanger un sachet de ferments dans un litre de lait entier UHT à température ambiante, de répartir le mélange dans les pots, de placer ces derniers dans la yaourtière, de lancer le programme (8h environ) et de mettre les pots au réfrigérateur au moins deux heures avant de les déguster (conservation pendant 7 jours). Ne reste qu'à choisir préalablement le sachet Mon Yaourt Maison, Mon Bifidus Maison et Mon Yaourt Maison onctueux selon les préférences.

    C'est donc simple, rapide, pas cher (prix de vente conseillé de 2,75 € pour quelque 32 yaourts) mais c'est surtout l'occasion de savourer de l'authenticité mêlée d'innovation : à la confiture, au miel, aux fruits, à la vanille, au sirop... chaque paquet de ferments lactiques Alsa renferme des idées recettes qui n'ont pour frontière que les limites de l'imagination. Pour davantage d'avis et tenter de gagner des sachets Alsa, rendez-vous chez Okcebon, Papillesetpupilles, Mespetitsbonheurs, Audreycuisine, Recettesnath, Mercipourlechocolat ou encore chez Chefnini.

    Pour  celles qui ne seraient pas encore équipées (ou ceux hein...), Alsa et Moulinex proposent à l'occasion de la fête de mères une offre de remboursement conjointe de 10 € pour l'achat de deux produits de préparation pour yaourts Alsa et d'une yaourtière Yogurto dans laquelle se trouve un sachet de Mon Yaourt Maison ainsi qu'un bon de réduction de 0,50 €.

    Last but not least, un jeu concours est organisé début mai sur www.alsa.fr pour tenter de ganger des yaourtières et des pieds mixeurs Moulinex.

    Ne ratez pas de pures sensations avec nos amis pour la vie !

    Article sponsorisé

  • 10 vies, 10 destins... Le reveal !

    Quelle était donc la clé de cette énigme derrière les dix visages en noir et blanc ? Quelle était cette aventure humaine intitulée 10 vies 10 destins. L'heure de la révélation a sonné : il s'agissait des premiers maillons de la chaîne de solidarité du don et de la greffe de moelle osseuse à l'occasion de la 5e semaine de mobilisation pour la cause organisée du 8 au 14 mars par l'Agence de la biomédecine, en collaboration avec l'Etablissement français du sang, les centres hospitaliers et les associations.

    Brigitte, Erick et Stanko sont inscrits sur le Registre France Greffe de Moelle pour, un jour peut-être, donner une seconde chance à une personne atteinte d'une grave maladie du sang. Amaury, Muriel et Soline ont, quant à eux, eu le privilège de faire don de leur moelle osseuse et offert une chance de guérison à des malades. Last but not least, Eric, Karine et Sandra ont eu le bonheur de bénéficier d'une greffe ; ils sont guéris aujourd'hui ou en cours de rémission et ce, grâce à l'engagement désintéressé de personnes bien portantes.

    Ce lien unissant ces dix personnes est aussi celui de milliers d'autres et plus encore si chacun s'inscrit sur le fameux Registre. L'objectif de cette semaine de mobilisation est bien sûr d'informer, de sensibiliser le plus grand nombre... mais surtout, de pousser à passer à l'acte en récoltant concrètement 38 000 nouvelles adhésions.

    Pour cette édition, l'Agence de biomédecine vous propose de devenir donneur en un clic et de vous mobiliser en créant votre message de solidarité en mettant en scène le mot d'ordre "Ma chance, c'est vous !". Vous pouvez également créer une page personnelle pour recruter deux personnes de votre entourage... et bien plus encore, on l'espère.

    Merci d'avance.

    Article sponsorisé