Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique - Page 3

  • Data Vibe

    A tous les fondus de télé-réalité musicale nostalgiques de feue la Star Academy ou impatients de la prochaine Nouvelle Star, vivez votre deuil ou prenez votre mal en patience avec la deuxième saison de Support Me. Cette série, produite par la web tv créée en 2008 Konbini, est consacrée a des personnalités - perso, moi, je les connais pas... - diverses.

    La précédente saison était dédiée au skateboarder professionnel David Mertelleu. Rien à voir donc avec un quelconque substitut de Nouvelle Pop Star Academy.

    Certes.

    Sauf que.

    Le second volet de cette web série se focalise sur Data.

    AH AH ! comme dirait Emilie, la grande gagnante de l'histoire secrète que tout le monde a regardé en loucedé.

    Donc pour tous ceux qui comme moi ne saurait rien de ce Data, il s'agit d'un jeune dj/producteur électro parisien très buzzé, en pleine ascension, qui a été suivi quotidiennement pendant plus d'un an dans sa tournée internationale, ses lives, ses meetings presse, ses déjeuners parentaux, ses plans galères, ses chambres d'hôtels, ses moments de solitude, le lancement de son premier album Skywriter dont le titre phare semble être One in a million, etc. Au final, ça donne un documentaire en dix épisodes où l'on découvre la vie d'un artiste, un gens tout à fait normal en dehors de la scène qui fait plein de vannes et de mauvais esprit, sans langue de bois.

    Bref, c'est croustillant comme le promet ce teaser.

    konbini

    Article sponsorisé

  • Sigles et autres acronymes

    Quand j'étais à l'école, je détestais les cours de SVT. J'étais nulle. Par contre, je déchirais tout en EPS.

    Après avoir passé un DEUG, un BTS et le diplôme SPCom, j'ai décroché un CDD puis un CDI. Je comprenais pas toujours grand chose aux hiérarchies entre les DG, RRH, DC, DA et autres DF. Maintenant, je pointe à l'ANPE. Bien que je sois désormais un peu pauvre, je ne peux toujours pas recevoir l'aide de la CAF rapport au fait que les APL sont calculées sur les revenus d'il y a deux ans. LOL.

    En dehors du taf, j'ai des amis avec lesquels je suis souvent MDR voire PTDR. Et quand je ne suis pas avec eux, je lis beaucoup ; depuis peu, je me lance dans la SF.

    Sinon, de manière quelque peu plus métaphysique : comment ils faisaient les gens avant sans GSM et sans GPS ? Remarque, le GPS, pas trop besoin quand tu es usager de la RATP. Le seul outil indispensable, pour couvrir les discussions alentour souvent insupportables, c'est le MP3.

    Mais le MP3, si tout le monde ou presque en possède un, beaucoup ne l'utilise pas correctement... surtout les jeunes, hum... C'est pourquoi la Fnac a créé le CEPM (Centre d’Etude du Plaisir Musical) qui a pour mission d'observer le comportement des jeunes lors de l'utilisation de leur lecteur MP3 et de leur prodiguer les bons conseils d'usage des baladeurs numériques.

    Sauf que.

    Quand on visite le site www.lecepm.com, on s'aperçoit vite que cette institution est constituée d'une directrice very very importante - Natacha Coustic (incarnée par l'actrice Julie Ferrier) - complètement barrée et d'une équipe totalement déjantée ; y'a qu'à voir leurs CV, plus farfelus les uns que les autres. Et toute cette drôle d'escouade s'évertue, au travers de plusieurs petits films, à dispenser les conseils mentionnés ci-dessus... mais de faux bons conseils ! C'est total décalé mais c'est drôle. Bien évidemment, les vrais bons conseils de la Fnac sont également disponibles sur ce même site.

    Mais surtout, chacun peut enrichir la boîte à idées de conseils "dignes du CEPM". Et ça peut payer puisqu'il s'agit d'un jeu concours pour gagner des lecteurs MP3 !

    Mon conseil : afin de se débarasser du jeune nuisible qui se sent obligé de nous faire partager ses dB dans le RER, nouer des liens avec un CRS qui se fera un plaisir de l'exploser voire plus radical avec un membre du KGB ou de la CIA qui le fera disparaître ni vu ni connu j't'embrouille. CQFD.

    Quel est le vôtre ? Donnez-le ASAP !

    Article sponsorisé

  • Mets de l'huile !

    Tu vois pas que ça nous rajeunit guère de faire référence à un tube d'une époque où on mâchonnait de la regg'lyss ! M'enfin bon, ça nous rappelle des moments festifs de quand on se prenait pour des grands alors que le lait nous coulait toujours du nez ;  et le festif, ben c'est le sujet.

    Parce qu'il est bien connu que la vie doit être une fête ; inutile de se prendre au sérieux, personne ne s'en sortira ! Et la fête, comme elle se définit, est le nom donné à des réjouissances publiques ou privées. D'aucuns imaginent plus instinctivement le rassemblement de nombreux amis et/ou membres de la famille dans une ambiance conviviale et détendue mais, si besoin est de la rappeler, la fête est aussi constituée des petits plaisirs que l'on s'accorde à soi-même, en tête-à-tête ou en comité proche restreint.

    Qu'il s'agisse donc d'un dîner ou d'un apéro fada réunissant pléthore de commensaux, d'un quat'z'yeux ou d'une partie de gastronanisme, Puget est la marque indispensable au plaisir gustatif. Des huiles (Classique, Douce, Fruitée, Héritage ou Basilic) aux spécialités à tartiner (confits, tapenades, antipasti...) en passant par les sauces (Rouille, Aïoli, Pistou) et les olives (vertes, noires, assaisonnées), Puget est l'essentielle saveur du Sud pour révolutionner les soirées dînatoires en solo ou en troupeau.

    Pour les talents culinaires rouillés, Puget, en plus de présenter ses produits, met en ligne de nombreuses suggestions, s'érigeant en véritable référant de la recette apéritif. Transformer les tapenades, les olives et le caviar d'aubergines en délicieuses bouchées n'est désormais plus un mystère pour personne.

    Et pour les plus joueurs des gourmands, Puget organise son grand concours estival. En jeu ? Trois-cent cinquante-sept kits Apéro Fada regroupant pour quatre personnes : des assiettes, des couverts, des verres, un tire-bouchon, un pot de tapenade noire, un pot de caviar d'aubergines, un pot d'olives vertes dénoyautées, un sachet d'olives vertes à l'ail et au persil, deux bouteilles de Fada Cola, des bobs, des tongs, un ramequin et deux bons de réduction à valoir sur les spécialités à tartiner et les olives de bouche. Pour gagner, il vous suffit de vous inscrire,  de donner les coordonnées de vos amis qui ne vous assassineront pas pour ça et Fernandel, le célèbre ambassadeur de la marque, de les contacter par téléphone pour leur diffuser le message rigolo que vous aurez préalablement créé. Une petite blague qu'ils vous pardonneront volontiers si vous êtes tirés au sort et que vous remportez le panier très garni de la réconciliation !

    Si tel n'est pas le cas... bon courage ;)

    Article sponsorisé

  • Let the music play !

    Ce qu'il y a de bien l'été en plus du soleil, des barbecues, des boissons fraîches et des plongeons (et des glaces... et des orages qu'on passe sous la couette... et... et ... et...)... ben c'est les festos. Les festivals, en français dans le texte.

    C'est clair, quoi de mieux que de profiter du soleil qui se couche tard, de la chaleur qui retombe d'un côté (dans le ciel) pour monter par ailleurs (dans le corps) et des glaçons qui font gling gling dans le verre en écoutant du bon son, allongé dans l'herbe (ou dans la boue selon) ?

    Et il y en a pour tous les goûts ! Bon, moi personnellement, j'essaie désespérément et en vain faute d'argent de participer au Summerjam de Cologne depuis deux ans. Sinon, les seules fiestas plein air que j'ai faites étaient davantage des free "intimistes" pas trop trop légales que des big big évènements. Mais pour ceux qui préfèrent d'autres courants musicaux que le reggae, il y a les célèbres machines de guerres telles que les Eurockéennes de Belfort (trop tard pour cette année, c'était du 3 au 5 juillet), les Francofolies de La Rochelle (du 10 au 14 juillet) et le Monegros Desert Festival (18 juillet).

    MTV Pulse a été ou sera présent à l'occasion de ces incontournables rencontres musicales pour booster l'ambiance grâce au Van MTV Soundsystem. Dancefloor officiel de Solidays à Paris et des Eurock', le Van MTV sera également présent lors des Franco' avec aux platines Vitalic (que j'avais interviewé), Danton Eeprom, Shonky, Jennifer Cardini et Robert Alves !

    Mais la pure info, c'est que MTV Pulse donne l'occasion aux fondus de festos de gagner des pass et des places pour les festivals mentionnés ci-dessus et beaucoup d'autres sur www.mtv.fr/concours et met en jeu une invitation intégrale pour un Jetlag au Monegros Desert Festival en Espagne ! Pour accéder à ces 24 h de teuf intensive, il suffit de se rendre sur www.vuelingbymtv.com. A gagner donc : un aller-retour Paris/Barcelone en avion Vueling by MTV + le transfert en bus + le pass d'accès à cette party de 40 000 personnes au milieu du désert. Pour écouter qui ? Bof... juste Carl Cox, Dave Clarke, Richie Hawtin, Sven Vaath et Vitalic pour ne citer qu'eux (plus d'infos sur http://www.monegrosfestival.com/) !

    http://www.mtv.fr/emissions/mtv-crispy-news/episodes/mtv-jetlag/video/mtv-jetlag-405871/

    Ca va vraiment être chaud cet été !

    Article sponsorisé

  • Y'a des jours comme ça...

    ... ou la vie vous sourit.

    C'est ainsi qu'hier, environ cinq minutes montre en main après avoir transformé l'essai de ma reconversion professionnelle (suite au prochain épisode de la Chronique de l'effort), j'ai gagné deux places de concert du Black Summer Festival !

    Non seulement j'adore les concerts mais celui-ci se tenait dans ma salle préférée : le Cabaret Sauvage, un magnifique chapiteau avec terrasse-barbecue. Et cerise sur le gâteau, ce rendez-vous inattendu en terre musicale inconnue était fan-tas-ti-que ! Pourtant en lisant le descriptif, l'expérience s'annonçait particulière puisqu'il s'agissait de mbira-pop (?) et de rythmes afro-péruviens (donc).

    Au final, j'ai découvert Chinowiso, une chanteuse originaire du Zimbabwe et exilée à Londres, chantant la résistance, dénonçant la violence et défendant la liberté d'expression et le groupe Novalima composé de DJ's et de musiciens pour une ambiance de feu très cuba-salsa ! Les chanteuses des deux groupes étaient très touchantes et vraiment généreuses et l'ensemble des musicos étaient sensationnels.

    Merci le Cabaret Sauvage et Facebook pour ce joli cadeau !

    cabaret.jpg

    Les Cousins sur le pont - © photo : Philippe Cibille

    cabaret.jpg

    Le bar sauvage - © photo : Nadia Benchallal