Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique - Page 2

  • Sheryfa, fais-moi peur...

    Non, vous n'hallucinez pas, je vais bien vous parler de Miss déni de grossesse. Non pas que je sois fan de la popstar Sheryfa Luna, loin, biiiiiien loin de là. En fait, je n'évoque le sujet que parce que je suis consternée.

    Que la demoiselle ouaich ouaich cause pas le français dans le texte, on l'excuse, elle est pas la seule et c'est pas tout à fait de sa faute, même si aller à l'école, ça peut aider, mais quand on entend les fautes grammaticales ou syntaxiques que font aujourd'hui les journalistes, on se dit que bon. Bref. Mais que sa maison de disques lui fasse chanter "Malgré que tu me manques", on se dit "au secours !". Soit c'est un plan com' de ridiculisation de la chanteuse, soit c'est une goutte d'eau dans la mer du grand complot du nivellement par la connerie.

    Déjà qu'avant ça, le très incorrect "malgré que" était ancré plus que de raison dans le mauvais verbe français, mais là, c'est foutu !

    Sauf si l'on considère que Sheryfa Luna est loin d'être une star de poids pouvant irrémédiablement porter préjudice à la langue française...

  • Mmmhhh, chocolaaaaaaat... Suchaaaaaaaard !

    Combien d'entre vous serez prêts à se damner pour un délicieux, onctueux, crémeux, sucré, croustillant, fondant Rocher Suchard ? D'un point de vue statistique, si l'on retire les allergiques, les masochistes et les personnes dépourvues de goût qui prétendent ne pas aimer le chocolat, je dirais... mmmhhh... environ 99,5 %. Plutôt honorable comme moyenne.

    Et bien, réjouie-toi, chère majorité de la population. Le chocolat de toutes les impertinences à créer le "8" : la maison des plaisirs défendus au Scopitone. Suchard revisite les coulisse de ce lieux mythique depuis le 8 et ce, jusqu'au 13, sur la thématiques des 7 péchés capitaux. Un programme osé et éphémère à ne pas manquer, dans une ambiance feutrée et intimiste où plaisirs et gourmandises sont de rigueur. Les épicuriens las des interdits, de la bienséance et des protocoles pourront s'évader sur le dancefloor des salles cachées du Scopitone animé par des groupes et Dj's interprétant à leur façon l'envie, la gourmandise, la paresse, l'orgueil, la colère, l'avarice et la luxure.

    Ce soir, venez déguster une soirée unique jusqu'à six heures du mat'. Et demain, tous les péchés seront permis lors de la soirée privée de clôture, l'Illicit Party. Vous pouvez dès à présent visionner le clip sur un air de ragtime avec la participation d'Hélèna Noguerra et de Marc Collin de Nouvelle Vague sur le site 8 by Suchard.


    Le 8 by Suchard
    envoyé par Mindshare. - Regardez plus de vidéos comiques.

    Article sponsorisé

  • Soutenir AIDES contre le Sida

    Dès demain, l'album collaboratif Message sera disponible. Cet opus est offert par 33 artistes en soutien aux 25 ans de lutte contre ce putain de virus ; lutte aujourd'hui encore malheureusement nécessaire puisqu'une personne sur six est touchée chaque seconde dans le monde par ce fléau.

    L'association a donc réuni de nombreuses personnalités françaises et internationales pour interpréter des titres coups de coeur en anglais, en français, en duo, en solo... Ces généreuses performances vont de la Pop au Reggae, en passant par la Dance, la Soul ou encore la Funk pour donner un album diversifié, véritable Hymne à l'Amour.

    L'on retrouve ainsi Jenifer dans une reprise de Rock’n Roll suicide de David Bowie, Christophe Willem qui interprète Sex Crime d’Eurythmics revu par Dj Cuteeb, M. Pokora dans Revolution de Tracy Chapman, Sofia dans C’était l’Hiver de Francis Cabrel, Caroline Costa dans Ben de Michael Jackson, Tom Frager dans Could you be loved de Bob Marley, une version inédite de Peace song de Bob Sinclar, un inédit It’s only love de DJ Joachim Garraud, Victoria Abril dans une reprise de La Vie en Rose, Sliimy dans Walk this way d'Aerosmith, Anggun dans Plus je t’embrasse de Blossom Dearie, Lara Fabian dans Amoureuse de Véronique Sanson ou encore Elie Semoun et Elsa Lunghini dans Puisque vous partez en voyage de Françoise Hardy et jacques Dutronc.

    Bien d'autres surprises viennent ponctuer cet album dont les fonds récoltés permettront de renforcer la prévention et le soutien aux populations les plus touchées par le Sida en France et dans le monde. Retrouvez notamment en exclusivité le clip intégral du collect IF sur http://www.cactus-communication.com/.

  • Petit concours musical : CD à gagner !

    Roé est en concert demain soir à la Bellevilloise - 19/21, rue Boyer - 75020 Paris.

    Le premier qui me donne le nom de son dernier album, ainsi que les titres 3 et 9 gagne le cd cinq extraits de ce même album.

    Laissez vos coordonnées sur charlottesapin at hotmail dot com

  • Roé, un bon !

    Oui. Oui nous allons parler de musique. Oui nous allons parler en particulier de chanson française. Mais non, il ne s'agit pas de Nino Ferrer. Auquel cas, j'aurais orthographié mon intitulé d'avec les onomatopées du titre original. Non, à l'ordre du jour : Roé.

    Roé

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser en ne connaissant pas l'artiste au regard de la pochette ou du titre de son nouvel album (Madame) sorti le 12 octobre dernier, Roé n'est pas une chanteuse mais bien un interprète. Enfin, interprète, cela semble un peu réducteur si l'on considère qu'en plus de la chansonnette qu'il pousse avec succès depuis 1990 (Soledad), Roé collabore avec de nombreux artistes (David Gilmour de Pink Floyd, Iggy Pop, Charlelie Couture, Laurent Voulzy, Stéphane Eicher, Mory Kante...), compose pour le cinéma, la danse contemporaine ou le spectacle de rue, est programmateur musical pour Sud Radio, animateur sur Radio Latina, a créé le premier festival de la Rumba à Beaucaire, dirige le festival de la guitare de Bellegarde et a fondé Les Toros, association culturelle qui a pour but de créer des rencontres entre artistes de toutes cultures et de toutes disciplines (MC Solaar, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Khaled, Bernard Lavilliers, Keziah Jones, Manu Dibango, Manu Katché...).

    Mais c'est bien le chanteur-compositeur de sa voix pour sa pomme qui nous intéresse présentement. Madame donc nous parle d'amour fou au travers de quatorze intemporelles déclarations aussi diverses que le sont nos histoires : des ballades en clair-obscur (Sous les draps, Ultima), un registre pop hispanisant et flamboyant (Carmen, Un baiser, Bomba, J'aime regarder Madame), des valses lentes et obsédantes (Encore !, Squaw boussole, Combient est-il ?), des accents nougaresques (Sale attente), du swing manouche (A Nîmes)... Autant de voyages musicaux, à fleur de peau, parfois drôles, toujours nuancés, qui nous entraînent dans les régions les plus convoitées... Celles du coeur.

    Cette ode à la femme est disponible en pré-écoute sur Fnac, iTunes et MySpace et le premier single Un Baiser, dont le clip va à l'encontre de la paranoïa ambiante autour de la grippe A, ici-même :

    Pour en savoir plus sur l'artiste : roemusic.

    Article sponsorisé