Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mode & look - Page 3

  • Célaia, le catalogue vêtements intriguant

    Oui, intrigant, dis-je.

    Tu peux râler dans ta barbe au prétexte que j'ai la fâcheuse tendance à beaucoup te parler consommation et particulièrement chiffons mais tu noteras que je ne suis pas partiale : intriguant donc car en l'occurrence, Célaia, je ne connais pas. Mais parce qu'on est toujours prête à saisir de bonnes opportunités et qu'on veut toujours se coucher moins bête le soir, on choisit de partir sans cesse à la conquête de nouveaux territoires. Que fais-je donc ?

    Que fais-je ?

    Bien évidemment, la première de mes démarches est de me rendre sur le site de la marque en question. Et ô surprise, j'ai comme la vague sensation d'être familiarisée avec l'interface pourtant jamais vue.

    Cette paramnésie passagère m'incite à googueuliser la marque. C'est ainsi que j'apprends que mon impression de déjà vu trouve son fondement dans le fait que l'enseigne de prêt-à-porter féminin appartient au groupe Redcats, c'est-à-dire Somewhere, Cyrillus, Vert-Baudet, mais surtout La Redoute, site de VPC cher à mon coeur de grosse feignasse qui déteste faire les boutiques.

    A ce stade de l'histoire, deux points importants à souligner : Célaia est une des ramifications d'un groupe de confiance et ce même groupe communique de manière cohérente en conservant des ergonomies de sites homogènes. Les juges accordent dès à présent un 8 sur 10 en technique et un 6,5 sur 10 en artistique.

    Loin de me reposer sur mes lauriers, je décide de pousser plus avant mon investigation en tentant de découvrir l'origine du nom de la marque. En vain. Mais, magie de la sérendipité, je découvre par ailleurs que Célaia propose une ligne griffée de vêtements, chaussures et accessoires, du 38 au 54, à destination des femmes actives et indépendantes de 45 ans et plus désignées sous l'appellation seniors modernes.

    Une conclusion hâtive et peu révérencieuse me pousserait à affirmer que pour faire court, Célaia est une marque de vieilles. Mais cet épilogue se ferait sans compter sur ma conscience ci-dessus mentionnée. Que fais-je donc ?

    Que fais-je ?

    Et bien je retourne sur le site de la marque pour me faire ma propre opinion sur les collections.

    ...

    Bon, ok, j'aurais plutôt tendance à y effectuer mes cadeaux de Fête des mères que mes propres achats mais, s'il faisait du 36, je me laisserais bien tenter par quelques articles. Des vêtements tendance pour la ville, pour le week-end ou pour les soirées, des accessoires en pagaille, des chaussures résolument féminines... De quoi oser, associer et mixer à volonté pour se créer son propre style. Et pour celles qui auraient besoin d'un coup de pouce pour trouver la panoplie à leur image, des focus mode font le point sur les grands courants de mode du moment ! Que faites-vous donc ?

    Que faites-vous ?

    Et bien vous demandez le catalogue prêt-à-porter Célaia, vous vous inscrivez à la newsletter pour recevoir toutes les promotions par mail et vous profitez d'un bon de réduction jusqu'au 31 octobre 2008 : 15 € de réduction et la livraison à 2 €, le tout dès 30 € d'achats sur la collection Célaia + un twin set offert grâce au simple code 8294.

    Fashion is intergeneration !

    Article sponsorisé

  • Chronique de l'effort #21

    Ou ma vie de rédactrice en quête d'épanouissement professionnel (de chômeuse quoi).

    Ce qui est moche quand on est à la recherche d'un emploi, c'est qu'on a pas de sous pour s'acheter de nouvelles chaussures pour la rentrée.

    Ce qui est beau quand on est à la recherche d'un emploi et qu'on a une maman, c'est qu'elle vous les offre, vos new shoes.

    Tadaaaam !

    lowboots.JPG

  • French connection

    Avec un tel titre, l'on pourrait légitimement imaginer que je m'apprête à évoquer Paul Carbone, François Spirito, la morphine-base, l'héroïne (la vraie cette fois), la liaison Sud de la France - Etats-Unis, les laboratoires clandestins, le triangle commercial de l'économie parallèle Orient / Hexagone / USA des années 30 à 60, les gangsters et autres figures du grands banditisme corse...

    Mais que nenni car l'on sait tous pertinemment ici que je suis bien trop futile - et feignante - pour me lancer dans un exposé sur les maillons des cartels de la drogue.

    Non, moi quand je parle de French Connection, je pense seulement à www.egerie-accessoires.com, boutique en ligne de sacs a mains (sac cuir, sac bandoulière, pochette, cabas...) et bijoux tendances (bijou, bijou fantaisie, collier, sautoir, boucles d'oreilles...), véritable caverne d'Ali Baba de la trendy-attitude regroupant de nombreuses marques telles American Retro, Nat et Nin, Petite Mendigote, Sous le Sable, Fréderic T, Les Cléias, Kerensse, ainsi que la fameuse French Connection éponyme au présent billet, donc. Remarquez que l'achat compulsif modesque pouvant être assimilé à une dépendance, l'on ne s'éloigne pas si excessivement du sujet attendu - en vain - précédemment évoqué.

    Cela étant dit, il me faut également évoquer le fait que même les sites internet ont un anniversaire. Et ça tombe bien, en ce moment, Egerie-accessoires.com souffle sa première bougie. A cette occasion est organisé le jeu "Mon Look et Accessoires du Jour". Pour participer, il suffit de poster la photo de son look du jour, d'y assortir deux ou trois accessoires et de récolter un maximum de votes coups de coeur d'ici le 20 octobre pour gagner 50, 100 ou 150 € d'accessoires de mode. Pour voter pour mon look à moi, c'est ici.

    Toujours jusqu'au 20 octobre, pour toute commande passée, 30 % de réduction sur le deuxième article acheté hors promotion et 10 % pour toute première commande - toujours hors promo - en utilisant le code UNIQUE.

    Et si besoin est de convaincre davantage, je dirais qu'en plus de produits qui donnent envie de faire chauffer la carte bleue et de remises toujours bonnes à prendre, Egérie offre un service qualitatif avec une réponse dans la journée, une livraison en 48h en France ou 4/5 jours en Europe, un engagement satisfaite ou remboursée et une possibilité d'échange gratuit. !

    Be fashion !

    Article sponsorisé

  • Baskets tendances mais baskets avant tout !

    Mais oui ! Rappelle-toi ! T'en souvient-il qu'il fut une époque où la basket n'était nullement un accessoire modesque ?

    Ah... ? Tu t'en souviens ?

    Ben je te remercie, c'est hyper sympa de souligner le fait que primo, je frôle l'Alzheimer - alors qu'en fait, je suis juste jeune... - et segundo, je ne suis manifestement pas très portée sur le sport.

    Cela étant et persuadée que l'audimat réunit un bon nombre de feignasses ou de sportifs surtout champions de la mauvaise foi, je m'en viens narrer le pourquoi de ma mine ébaubie même si moi seule est en pouvoir de la constater rapport au fait que je suis seule avec mon ordinateur, que je n'ai pas de webcam, que... bref, je digresse.

    Stupéfaction donc : la basket, c'est high-tech. Ainsi, cette chaussure aux apparences infinies ne sert pas uniquement à s'assortir qui avec un sac à main, qui avec une ceinture, qui avec une casquette ! Elle a visiblement également vocation à être un soulier toujours plus léger et toujours plus confortable pour les personnes désireuses de se déplacer tout-terrain et le plus vite possible... en courant quoi... Je vous demanderais d'observer une minute de consternation s'il vous plaît..

    Je vous vois d'ici me fustiger en disant "quel béotisme sportif, c'est unbelievable !". Je vous arrête immédiatement : je ne cours pas, c'est tout, je fais de la gymnastique chez moi. De temps en temps*. Donc pas besoin de tennis de surcroît performantes qui sont l'apanage du compétiteur, du vrai.

    Mais loin de nier à mon instar cette partie vraisemblablement non négligeable de la cible "consommateurs", les marques ont fait de la R&D en matière de... tenez-vous bien... sneakers**.

    Et en ce moment, the high level, the must combinant tendance et efficience, c'est la adidas Bounce, revue et corrigée, en exclusivité chez Footlocker depuis le 8 septembre. C'est bien ça la révolution : désormais les amateurs de résultats comme les stylées fashionistas auront un point commun. Côté design, ce sont des coloris futuristes, des finitions branchées (vernis noir iridescent, métallisé brillant), un graphisme distinctif sous toutes les coutures (semelle relookée) et un séduisant contraste de matières (maille filet, cuir, acier). Côté technologie, c'est un alliage de filet respirant et de matelassage supérieur pour moins transpirer et mieux rebondir (je vulgarise un peu pour les néophytes comme moi).

    Ca me donnerait presque envie de courir.

    J'ai bien dit "presque".

    Enfin bon, tout ça pour dire que Footlocker adidas Bounce c'est LE co-branding de la rentrée pour coaliser le gang des Carl Lewis et la meute des Carrie Bradshaw.

    * Deux fois par an, ça compte, non ?!

    ** Nom scientifique pour dire "baskets".

    www.footlocker.eu/bounce

    Article sponsorisé

  • Somewhere... over the rainbow

    Telle Judy Garland dans Le Magicien d'Oz, j'aime à penser qu'il existe un pays, quelque part, par-delà l'arc-en-ciel, loin du désespoir sans espoir - hopeless jumble -, où les soucis fondent comme du sorbet au citron - troubles melt like lemon-drops. Dans ce monde idéal de joie, maintes fois chanté par les plus grands - Franck Sinatra, Ella Fitzgerald, Jerry Lee Lewis, Phil Collins, Barbra Streisand, Olivia Newton-John, Eric Clapton, Ray Charles, Kylie Minogue, Juliette Greco, Nina Hagen, Elvis Presley, Jimmy Hendrix, Norah Jones, j'en passe et des meilleurs -, tout ne serait qu'amour et gratuité.

    Mais comme ce n'est pas parce que I believe I can fly que je fly, il en va de même pour le monde parfait. J'ai beau y croire plus fort que le plus fervent de ses interprètes, latitude et longitude me restent désespérément inconnues.

    Oui, c'est rude. Mais on se fait une raison. Et on trouve des compensations.

    Pas over the rainbow, but Somewhere.

    Ce n'est pas gratuit mais jusqu'au 30 novembre 2008, tout nouveau client - homme ou femme because Somewhere is for everybody - bénéficie de 50% sur le deuxième article + de la livraison offerte + d'un sac en tweed en cadeau avec le code avantage 8709.

    Ce n'est pas gratuit, donc. Mais c'est plein de couleurs, un peu comme un rainbow ; finalement on s'y retrouve.

    Ce n'est pas gratuit, certes, mais ce qu'il y a de bien sur www.somewhere.fr, c'est que les vêtements tendances casual chic alliant modernité éthique et simplicité design se répartissent en diverses gammes aux noms trendy - Cosy design, Minimaliste chic, Army décontracté, Rétro féminin -, dont une particulièrement judicieuse : "L'été en hiver" ou comment recycler ses tenues estivales en fringues inter-saisons. Et ça, si l'on ne compte pas les petits accessoires que nous voudrons immanquablement y ajouter - genre la petite casquette qui va bien -, ben ça, c'est gratuit !

    Mais bon, on sait toutes qu'on veut assortir de nouveautés nos basiques réactualisés...

    A noter I-look, petit outil interactif très utile pour créer son propre style !