Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Littérature jeunesse, young adult - Page 5

  • Nanami de Nauriel, Corbeyran et Amélie Sarn

    Editions Dargaud

    Tome 1 - Le théâtre du vent - 82 pages

    Tome 2 - L'inconnu - 80 pages

    Tome 3 - Je crois que je t'aime - 47 pages

    Tome 4 - Le prince noir - 64 pages

    Présentation de l'éditeur : Après la découverte d'un livre étrange et dangereux, Nanami n'a plus qu'une idée en tête : le rendre à son propriétaire. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance d'Allessandro, prof de théâtre aveugle, et de l'effrayante bande des Black Rose. Cette rencontre va l'entraîner dans un monde mystérieux, un monde sur lequel elle a un pouvoir qu'elle ne soupçonne pas...

    nanami.jpgnanami 2.jpg

    nanami 3.jpgnanami 4.jpg

    Voilà typiquement le genre de série super sympa, dont l'histoire me captive et me tient en haleine mais que je n'ai absolument pas envie d'encenser. Non mais c'est vrai, sous prétexte que je suis prise par l'histoire et que je veux absolument savoir comment ça va évoluer et comment ça va finir, je devrais attendre sagement sans faire part de mon agacement à l'égard des auteurs ?

    Sans déconner, maintenant c'est quasiment systématique dans l'univers bédé. Exit les one shot, on fait traîner en longueur en nous servant des séries interminables. Sauf que moi je dis, si c'est possible de faire patienter au moins un an un lecteur pour un pavé de 600 pages, en BD c'est no way vu que tu mets tout au plus une heure pour la lire. Ben là c'est pas un an que l'on patiente pour Nanami : premier album, 2006 ; quatrième album, 2011 et c'est même pas la fin ! Sans blague, moi je dis : au boulot les feignasses quoi !

    Si l'on note la présence de Corbeyran (que j'ai beaucoup aimé également dans Metronom' et Sept jours pour une éternité) sur les trois premiers albums, son absence sur le quatrième peut laisser penser à un désaccord sur l'évolution de l'histoire et que son abandon du projet entraîne une véritable galère scénaristique pour conclure d'où six looooongues années pour une histoire inachevée.

    Donc bon ben Corbeyran reviens ! Ou Nauriel et Sarn, lâchez-vous !

    ... Mais vite !

  • Quatre soeurs de Cati Baur

    culture,littérature jeunesse,littérature,bande dessinée,bdEditions Delcourt - 159 pages

    Présentation de l'éditeur : Orphelines depuis peu, les soeurs Verdelaine vivent à la Vill'Hervé, une grande maison en bord de mer. Enid, c'est la plus jeune, celle qui ne comprend pas vraiment les choses de l'amour, celle que personne ne croit quand elle dit qu'elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Geneviève, ni Hortense, ni Bettina... Pas même Charlie l'aînée qui s'occupe de toute la petite tribu.

    Au départ, il y a un roman magnifique, Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh, paru à L'Ecole des Loisirs et ayant séduit des centaines de milliers de lecteurs. Dont Cati Baur, qui n'avait pas laissé le public insensible avec son magnifique album Vacance et qui a souhaité mettre son coup de crayon au service de ces Quatre soeurs qui étaient cinq comme les Trois mousquetaires étaient quatre.

    A l'arrivée, ce premier volet d'une série de quatre (évidemment) est un ravissement pour tous les convertis à la cause Verdelaine et une véritable chance de découvrir cette famille hors du commun pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore. Bien sûr, le format bande dessinée ne saurait être aussi riche que le roman et je ne saurais trop conseiller de n'utiliser cet album que comme complément au broché pour faire durer le plaisir de cette merveilleuse histoire. Mais chacun voyant midi à sa porte et la perspective d'un livre de 608 pages pouvant être effrayante, cette bd, qui relève haut la main le défi d'être fidèle à l'oeuvre originale, est une parfaite occasion de se plonger dans le quotidien de ces frangines qu'on rêverait siennes.

  • Hier tu comprendras de Rebecca Stead

    hier tu comprendras.jpgA paraître le 6 janvier 2011

    Editions Fernand Nathan - 264 pages

    Présentation de l'éditeur : 1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent : sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre énigmatique qui lui est adressée. Cette lettre déclare : « Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne. J’ai deux services à te demander ». De jour en jour, Miranda reçoit d’autres lettres de ce mystérieux expéditeur, qui semble connaître son avenir. Petit à petit, la jeune fille reconstitue le puzzle composé par son correspondant, pour découvrir les raisons de son appel à l’aide, empêcher une mort annoncée et retrouver son amitié perdue...

    Voilà un roman construit sur le déplacement dans l'espace-temps tout-à-fait agréable à lire, même si la mention "à partir de douze ans" s'adresse, selon moi, aux très bons lecteurs. En quelques occasions, le texte manque quelque peu de clarté et rend peut-être difficile la compréhension pour un lecteur peu attentif. Mis à part cela, le côté fiction hors les vampires et autres sorciers habituels de la littérature jeunesse est vraiment appréciable et offre quand même au lecteur désireux de s'évader une dimension parallèle tout en restant bien ancré dans le réel. Un bon début pour la rentrée littéraire à venir.

  • Il était une histoire...

    Apprendre à lire est un enjeu essentiel de l'enfance. Malheureusement, dans cette ère du numérique, l'intérêt des enfants est davantage porté sur l'utilisation d'un ordinateur ou d'une console que sur la consultation d'un livre. Sans compter que ce support papier est devenu un quasi luxe à l'heure de la baisse croissante du pouvoir d'achat.

    C'est face à ce double constat que la Maif et Rue des écoles ont lancé, voilà plus d'un an, la première bibliothèque numérique entièrement gratuite pour les enfants de 3 à 10 ans. Iletaitunehistoire.com propose quelques 200 oeuvres (classiques, contemporaines et de tous horizons : Afrique, Asie...), chaque semaine plus nombreuses, réparties en différentes catégories pour s'adapter à tous les goûts : albums & histoires, contes & légendes, fables & poésies, comptines & chansons, documentaires et même histoires en anglais pour aller au devant d'une nouvelle langue.

    Une fois la thématique et le titre choisis, le petit lecteur peut opter pour différents modes de lectures : lire l'histoire présentée en mode texte, écouter l'histoire lue par un comédien, regarder l'histoire présentée sous forme de vidéo ou d'animation, lire l'histoire avec une aide (fonction karaoké). Au fil de la lecture, il suffit de passer sa souris sur les mots ou expressions difficiles pour en obtenir le sens. En marge, une rubrique "découvrir" permet d'approfondir l'univers, les personnages et les thèmes abordés dans l'histoire et une rubrique "jouer" permet de tester compréhension et mémorisation à l'aide de quiz sonorisés et illustrés. Il est bien évidemment possible d'imprimer l'histoire pour la découvrir de manière traditionnelle.

    L'ensemble de la bibliothèque est disponible en téléchargement PDF ou MP3. Le petit apprenti (ou émérite) peut se composer sa bibliothèque personnelle en y ajoutant ses histoires préférées et peut contaminer ses petits camarades à ce très bon virus qu'est la lecture en transférant ses coups de coeur d'un simple clic. Et parce qu'au côté éducatif s'ajoute immanquablement une dimension ludique à toute bonne pédagogie, des bonus sont proposés au fur et à mesure des lectures : puzzles, coloriages, activités manuelles, etc.

    Côté parents, un espace réservé permet de suivre les lectures et les jeux de l'enfant pour cerner ses progrès et connaître ses goûts pour d'éventuelles idées cadeaux. Côté enseignants, il est possible de commenter ou recommander chaque histoire pour aider les parents et collègues dans leur sélection mais surtout, d'accéder à des fiches pédagogiques utilisables en classe, aussi librement que l'ensemble de la bibliothèque.

    Voilà un outil qui s'adapte indiscutablement aux tendances tout en permettant d'acquérir les bases fondamentales et qui contribuera, on l'espère, à réduire le décrochage scolaire et le handicap social.

    Article sponsorisé

    Partage propulsé par Wikio

  • Chats ! de Brrémaud & Antista

    Editions Hugo et Compagnie

    Chats-tchatcha - Tome 1 - 48 pages

    Chats bada-bada - Tome 2 - 48 pages

    Présentation de l'éditeur : Il y a des chats domestiques et des chats de gouttière, d'autres, mais c'est plus rare, à l'état sauvage loin des zones urbaines. Des chats sacrés d'Égypte et des Persans. Des chats avec des queues soyeuses et d'autres sans queue sur l'île de Man. Des gros, des petits, des chats pelés d'une laideur fascinante, des chats siamois qui vivent en couple... Et il y a Pamplemousse qui est orange et tigré.

    chats.jpgchats 2.jpg

    Je m'attendais à trouver un ouvrage si ce n'est dans le genre, du moins dans l'esprit des Chats de Dubout. Erreur complète. Il s'agit ici d'une bd destinée aux très jeunes filles (7/12 ans), qui aiment les greffiers évidemment.

    L'on suit le aventures de Manon et son chat roux Pamplemousse, d'Erika et son gros matou Bouboule et de Camille et son luxueux chat de race Imnopet. Si la série n'a pas grand intérêt pour un lectorat ado-adulte, elle est très adaptée pour les jeunes lectrices qui l'apprécie. Des petites aventures entre copines, des petites enquêtes, des petits tracas girly et surtout des chats, des chats, des chats. Se lit très facilement et ne contient rien pouvant inquiéter les parents. Poétique et drôle... d'un point de vue 7/12 ans.