Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique d'une ambivalente - Page 3

  • Des arguments de poids

    bb3ce0cd1c912f13a7590318aa3a6c05.jpgAujourd'hui, je suis partie au travail avec mon sac de sport, fermement résolue à aller me défouler au sortir de mes horaires d'esclavage légalisé.

    Et puis au fil de la journée, ma motivation s'en est allée.

    Jusqu'à l'intervention providentielle de mon cher collègue observateur (mateur ?) qui a très délicatement remarqué que mes efforts commencaient à payer. Et oui, déjà 3,2 kilos en moins !

    Du coup je suis reboostée à mort.

    Mais d'un autre côté, je pourrais aussi sécher ma séance pour me féliciter de mes bons résultats... 

  • Chronique d'une ambivalente #11

    Quand on me côtoie, on sait que je suis quelqu'un d'exigeant avec les autres - à peu près autant qu'avec moi-même, ce qui n'est pas peu dire -, que j'ai la langue bien pendue et la critique facile. De manière catégorique, je passe pour une langue de pute aussi blasée que cynique.

    Quand on me connaît, je suis exigeante, critique, blasée et cynique... et toujours déçue qu'on me donne raison d'être telle que je suis. Parce que la vérité, c'est que la vile laideur est partout, qu'elle prend toutes les formes possibles et que sous mes airs de "revenue de tout", je suis une naïve mille fois désenchantée mais désespérément incurable.

  • Un sou, mise

    Pile je gagne, face tu perds.

    Au jeu de l'amour et du hasard, je prends et je garde la main.

    La main heureuse car ma raison a bien raison de donner tort à mon coeur.

    Ne plus faire la paire, commettre des impairs. Mais tout passe et rien ne manque.

    Les jeux sont faits, rien ne va plus. 

  • Chronique d'une ambivalente #10

    Envie de stabilité 

    Le rivage est plus sûr, mais j'aime me battre avec les flots.

    Emily Dickinson

    Quand on aime il faut partir.

    Balise Cendrars

    Angoisse de l'échec

    Ne demande jamais ton chemin à celui qui sait. Tu pourrais ne pas te perdre !

    Simone Bernard-Dupré

    Ne pas en revenir

    Les hasards de notre vie nous ressemblent.

    Elsa Triolet

    Âge de raison 

    La sagesse est d'être fou lorsque les circonstances en valent la peine.

    Jean Cocteau

    Rêve de gloire

    Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui.

    Sacha Guitry

    Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès ! Non, non c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !

    Edmond Rostand

    Peur de la mort 

    Brûlons la chandelle par les deux bouts. Elle peut bien fondre et brûler vite, pourvu qu'elle éclaire bien.

    Robert Redford

    Problème de dépendance 

    Les femmes sont amoureuses et les hommes sont solitaires. Ils se volent mutuellement la solitude et l'amour.

    René Char

  • Tourner la page

    Réflexions d'une lectrice.

    Parfois la page que vous lisez est tellement bien écrite que la suivante risque d'être décevante.

    Parfois la page que vous lisez est plutôt bien écrite, suffisamment pour ne pas vouloir abandonner, pas spécialement assez pour avoir envie de continuer.

    D'autres fois la page que vous lisez est très mal écrite et bien que vous ne croyiez pas en l'amélioration possible de la suite de l'histoire, la suivante peut révéler de nombreuses surprises.

    Mais quelle que soit la situation, toutes les pages doivent être tournées.