Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités - Page 3

  • Les Bleus, ça fait mal...

    Et en la matière, ni l'Arnica ni le Synthol n'ont la capacité de soulager la douleur.

    Moi qui déteste le foot et tout ce qui l'entoure, je profite que tout le monde est énervé pour balancer un peu sans risquer de me retrouver avec un contrat sur la tête de la part de quelques suppporters fanatiques.

    Donc.

    Déjà que nous les Français, on avait mauvaise réputation à l'étranger mais là, c'est le pompon. En plus de "sales cons", voilà que maintenant on nous prend pour des imbéciles.

    Faut dire qu'avec des mecs qui n'avait pas compris que leur statut de sportifs pétés de thunes leur permettait de tirer leur coup gratos, fallait pas s'attendre à grand chose.

    Je me demande ce que Raymond va nous réserver comme scoop pour faire oublier ce fiasco...

    Peut-être qu'Estelle demande le divorce ?

    Mouahahah.

  • Protégeons les animaux

    Aujourd’hui a lieu le résultat du jeu Les Pires vacances de Léa. La dernière fois, je me vantais d'avoir la solution de cette énigme.

    Comme je suis d'extrême bonne foi, j'avouerai que je n'étais qu'à moitié dans le vrai. J'avais bien deviné qu'il s'agissait d'une campagne traitant du problème particulièrement estival de l'abandon d'animal de compagnie. Mais je pensais que l'annonceur était la SPA. Or, cette campagne ambigüe à l'affiche partout en France est à l'initiative de la Fondation 30 Millions d'Amis.

    Malheureusement, il reste toujours nécessaire de bousculer les mentalités du fait de l'abandon de 60 000 animaux chaque été par des gros connards irresponsables qui, après avoir cédé à un caprice, ne veulent pas s'enquiquiner pendant leurs vacances ni raquer pour que quelqu'un s'occupe de leur animal.

    Rappel à l'usage des connards : quand tu fais un gosse, tu t'en débarasses quand tu es soûlé ? Tu t'en débarasses quand tu es fauché ? Non ? Ben figure-toi que ton animal - qui a eu bien peu de chance de tomber chez toi - est plus proche de ton gosse que de ton kleenex. Alors assume, connard.

    visuel.jpg
  • On est tous médecins du monde

    Telle est la signature de la célèbre organisation humanitaire éponyme à l'occasion de ses 30 ans. Il aurait pu être de mise à cette occasion de faire une gigantissime rétrospective de l'oeuvre accomplie mais comme il est impossible de se reposer sur ses lauriers du fait, malheureusement, des nombreux combats à mener toujours et encore, Médecins du Monde a choisi de parler du présent, du futur et des enjeux liés aux crises actuelles.

    Ainsi, après la catastrophe en Haïti, la population a encore besoin de soins de santé primaires et de soutien psychosocial. MdM assure cette prise en charge dans huit quartiers de la capitale et, à l'heure des relocalisations des personnes déplacées, veille à ce qu'elles soient réalisées de façon volontaire et digne pour les sinistrés.

    Par ailleurs, face à la montée de l'insécurité alimentaire au Sahel, MdM a lancé un programme de prévention et de prise en charge des enfants de moins de 5 ans au Niger ainsi qu'un projet visant à renforcer l'accès aux soins de santé de base au Tchad.

    En France, Médecins du Monde s'inquiète de l'entrave faite par les pouvoirs publics à l'action humanitaire d'urgence et aux soins à apporter aux personnes rroms ou migrantes : destruction quotidienne du matériel distribué par les assoc' à Calais et dans la région Nord, assignation en justice de MdM pour occupation illégale d'un terrain pour venir en aide aux rroms...

    Autant d'exemples français ou étrangers qui justifient l'engagement de Médecins du Monde pour venir en aide au populations vulnérables qui sont toujours les plus touchées dans le contexte de crises sociale et économique. Cette aide est bien sûr possible grâce aux acteurs de l'association mais avant tout grâce aux donateurs. Parce que c'est en accumulant les gouttes d'eau que l'on fait des océans, n'hésitez pas à aller faire un don, aussi petit soit-il, sur www.medecinsdumonde.org où vous pourrez également découvrir un chouette web-docu de témoignages.

    Pour vous en convaincre - si besoin était - mais surtout pour vous rappeler de ne pas oublier, vous pouvez observer depuis le 7 juin dans votre presse quotidienne et magazine des visuels percutants basés sur la pseudo indifférence ou le pseudo mépris des personnes présentées concernant les causes défendues (la prévention du Sida, les violences faites aux femmes, l'aide aux migrants, l'action d'urgence). Une campagne en deux temps de lecture qui met à mal la vision pessimiste - bien loin donc de la pensée MdM et, on l'espère, de la réalité - selon laquelle le monde est devenu égoïste, replié sur lui-même, impassible, etc. Bref, incapable de solidarité.

    Alors, vous êtes dans quel camp, vous ? Côté pessimistes ou optimistes ? Sus à la procrastination, prouvons que la léthargie française n'est qu'un mythe !

    Article sponsorisé

  • John Irving : le nouveau livre

    A l'occasion de ma note sur La famille Lament de George Hagen, ma ferveur irvingienne m'a poussée à médire.

    A moins que mes accusations aient incité à réagir...

    Quoiqu'il en soit, l'honneur des éditions du Seuil du groupe La Martinière est sauf par l'entremise de Maelys de Dinechin qui, à ma question concernant la sortie française de dernier livre de John Irving Last night in twisted river, a répondu ceci :

    Le prochain J. Irving paraîtra normalement la dernière semaine de novembre 2010.

    Bien qu'il faille encore bigrement patienter, nous autres fans sommes au moins fixés.

  • Commémoration de l'esclavage et de son abolition

    Depuis 2006, le 10 mai est la journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions.

    En 2009, Sarkozy, qui avait trouvé le temps la veille d'assister à un match de foot, n'avait pas jugé utile de respecter la tradition présidentielle en montrant, par sa présence, son attachement au travail de mémoire et au respect de l'égalité de tous ces concitoyens (source).

    Il semblerait qu'il veuille se dérober cette année encore. Un "bel" exemple supplémentaire alors que l'abolition ne signifie malheureusement en rien la disparition de ce crime contre l'humanité.