Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un été sans les hommes de Siri Hustvedt | Page d'accueil | Dieu est un pote à moi de Cyril Massarotto »

15/08/2012

Le serpent d'Hippocrate de Fred Pontarolo

Editions Futuropolis - 54 pagesle serpent d'hippocrate.jpg

Présentation de l'éditeur : 1990. Nous sommes dans une petite ville de province. Isabelle Sbikowski vient d'emménager avec son mari Paul et, Émilie, leur fillette de 3 ans. Paul, militaire de carrière, est souvent absent. Pour le moment, il est en mission dans le Golfe. Rapidement, Isabelle fait connaissance du docteur Alain Mangeon. Elle lui fait part de ses angoisses, puis peu à peu, des maltraitances que lui fait subir son mari. Isabelle et Alain deviennent amants. Elle n'a pas une vie facile. Son frère jumeau est mort lorsqu'ils avaient 15 ans, ses parents sont récemment décédés, sa mère d'un cancer du sein et son père, fou de chagrin, s'est pendu. Elle-même a eu un cancer du sein. Mais le pire, ce sont sans doute les sévices que lui fait subir son mari. À chaque permission de ce dernier, et donc son retour à la maison, Isabelle rend compte à Alain d'actes de plus en plus horribles. Non seulement, il la frappe, mais il est capable de décapiter son âne pour la punir d'une dispute, il la viole avec ses copains, la blesse d'un coup de fusil lors d'une chasse... et il s'en prend maintenant à Émilie. Devant cette insoutenable situation, même la mystérieuse tante Julia appelle régulièrement le docteur à la rescousse. Au bout de 5 ans, de sa relation adultère, Alain quitte femme et enfant du jour au lendemain, bien décidé à sauver Isabelle. Quand elle lui annonce qu'elle est enceinte de lui, il ne voit plus qu'une solution à cette inextricable situation : tuer le mari ! Mais jusqu'où Isabelle va-t-elle encore le mener ?

Difficile de s'étendre sur ce récit glaçant sans en dévoiler le surprenant scénario. Tout ce que l'on peut en dire, c'est que le drame annoncé n'est pas celui que l'on croit. Impossible de ne pas être surpris par le dénouement de cette histoire, à moins bien sûr d'être un spécialiste des Faites entrer l'accusé, Présumé innocent, Suspect n°1 et autres Enquêtes criminelles. En effet, l'auteur s'est contenté d'adapter avec talent un fait divers réel décortiqué en long, en large et en travers par ces documentaires sordides qui poussent comme des champignons.

Ce que l'on peut dire sans trahir l'effet de surprise, c'est que l'histoire symbolise à nulle autre pareille les expressions "la réalité dépasse la fiction", "l'amour rend aveugle" et "les histoires d'amour finissent mal en général". Le dessin sombre et anguleux, les jeux d'optiques et le découpage original qui fait la part belle à l'ellipse, ici nullement frustrante mais servant magistralement le récit, ne font que renforcer le travail précis sur la psychologie tourmentée des personnages et la noirceur de la situation.

Fred Pontarolo revisite brillamment le classique du trio amoureux, malheureusement moins par imagination que par triste observation de l'atrocité humaine. Un thriller étonnant qui fait froid dans le dos.

20:12 Écrit par charlotte sapin dans Bande dessinée, Culture, Littérature française, Livre, Polar, thriller, roman noir | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.