Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rentrée littéraire : Pigeon, vole de Melinda Nadj Abonji | Page d'accueil | Des nouvelles d'Alain de Guibert, Keler & Lemercier »

09/08/2012

La rue des autres de Violaine Leroy

la rue des autres.jpgEditions La Pastèque - 72 pages

Présentation de l'éditeur : Quand elle rencontre le clochard sur son fauteuil roulant, Sacha ne se doute pas que les histoires de celui-ci vont la bouleverser et révéler que derrière les visages des passants se cachent des histoires fortes, tendres ou douloureuses...

Sacha est une jeune libraire un peu à côté de ses pompes et très seule, qui se laisse porter par une vie sans relief. Jusqu'au jour où elle rencontre un étrange petit vieux en fauteuil roulant qui décide de lui narrer sa vie et celles des autres.

Sous des apparences faussement naïves, cette histoire douce-amère bourrée de tendresse nous entraîne sur le chemin de la réflexion en nous rappelant des valeurs humanistes trop souvent bafouées par un monde moderne trop pressé, trop individualiste, trop indifférent et dans lequel la méfiance est le premier sentiment que l'inconnu nous inspire. Et si les menteurs n'étaient que des conteurs qui révèlent la beauté d'une réalité aux airs mornes ?

Ce récit aux ambiances bleu-gris souligne avec une infinie poésie que l'acception est un des remèdes à l'exclusion et la clé de rapports humains plus riches, plus nombreux, plus sensés. Il m'a remémoré ce proverbe africain qui dit qu'un vieillard qui meurt, c'est comme une bibliothèque qui brûle.

Quelques bulles de douceur dans un monde de brutes, c'est le cadeau que l'on se fait en s'offrant cette bd.

00:17 Écrit par charlotte sapin dans Bande dessinée, Culture, Littérature française, Littérature québécoise, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.