Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jeanine de Reiser | Page d'accueil | Le secret de Frédéric Lenoir »

14/06/2012

Mort de Bunny Munro de Nick Cave

Editions Flammarion - 333 pagesmort de bunny munro.jpg

Présentation de l'éditeur : On sait que Bunny Munro va claquer. Sa femme l'a précédé au tombeau : suicide. Que faire du temps qu'il reste ? Sillonner la côte sud de l'Angleterre, vendre des produits de beauté à de jeunes mamans célibataires. Bunny prend la route et n'oublie pas d'embarquer avec lui ses drogues, ses pulsions, ses fantômes et son fils de 9 ans, Bunny Jr, un petit génie qui ne lève pas le nez de son encyclopédie.

Ce livre a fait un carton. Mais pourquoi au juste ? J'ai l'impression qu'il s'agit un peu du même phénomène que pour Les Vieilles de Pascale Gautier. Sous prétexte que la jaquette est sympa, le livre serait génial ? Faux, faux, triplement faux. Au même titre que les livres dont la couverture est hideuse ne sont pas forcément des navets.

Bunny Munro est donc un pauvre mec, vulgaire, auto-destructeur et tellement obsédé par le sexe, la picole et la drogue qu'il ne se rend pas compte qu'il a un fils super. Il s'achemine donc lentement, trèèèèès lentement, vers sa propre perte, à grand renfort de grivoiseries lourdingues à la répétitivité plus que lassante.

On l'aura compris, je ne vous le recommande pas.

 

00:16 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature australienne, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.