Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cosmopolis de Don DeLillo | Page d'accueil | Amore 14 de Federico Moccia »

10/06/2012

Y : le dernier homme de Brian-K. Vaughan et Pia Guerra

Editions Panini Comics

Scénario : Brian-K. Vaughan - Dessin : Pia Guerra

Tome 1 - No man's land - 80 pages

Tome 2 - Un petit coin de paradis - 150 pages

Tome 3 - Un petit pas - 200 pages

Tome 4 - Stop / Encore - 230 pages

Tome 5 - Alliance contre nature - 182 pages

Tome 6 - Entre filles - 120 pages

Tome 7 - Le scoop - 135 pages

Tome 8 - Monnaie de singe -  120 pages

Tome 9 - Terre mère - 180 pages

Tome 10 - Trajet d'Y - 180 pages

Présentation de l'éditeur : Dans le courant de l'été 2002, un fléau d'origine inconnue a détruit chaque spermatozoïde, chaque fœtus et chaque mammifère pourvu d'un chromosome Y... à l'exception d'un jeune homme et de son singe apprivoisé. Cette "maladie" a instantanément exterminé 48 % de la population mondiale, soit à peu près 2,9 milliards d'hommes. Aidé par la mystérieuse Agent 355, Yorick Brown, le dernier humain mâle, doit maintenant affronter de dangereuses extrémistes tandis qu'il est partagé entre l'espoir de retrouver sa petite amie à l'autre bout du globe et la volonté de découvrir ce qui a fait de lui l'unique survivant. Y les français l'appellent "i grec". Grec comme la tragédie, comme le destin qui frappe à l'improviste. Les anglais le prononcent "why". Pourquoi. Comme l'interrogation devant la mort qui surgit. Y. l'initiale de Yorick Brown, le dernier homme vivant sur une Terre ravagée par un mystérieux virus qui n'a laissé à sa surface que des femmes. Y. Le chromosome qui donne aux enfants mâles leur sexe, croix incomplète qui les distingue des femmes, désormais dirigeantes d'un monde dans lequel Yorik Brown se retrouve l'objet de toutes les convoitises et de toutes les détestations. Y. Croisée des chemins, fourche des destins, tournants des vies. Carrefour où Yorick Brown et son capucin Eperluette devront choisir quelle voie suivre.

le dernier homme 1.jpgle dernier homme 2.jpgle dernier homme 3.jpgle dernier homme 4.jpgle dernier homme 5.jpgle dernier homme 6.jpgle dernier homme 7.jpgle dernier homme 8.jpgle dernier homme 9.jpgle dernier homme 10.jpg

Voilà un sacré morceau de science-fiction ! A cause d'un virus hostile aux hommes, le monde se retrouve aux mains des femmes. Feront-elles mieux que ceux qui les ont trop longtemps soumises et qui ont toujours gardé en mains les rennes, les postes clés, le pouvoir ?

C'est ce que ce récit d'anticipation sur fond de politique et de science, mêlant habilement amour, humour, thriller et fantastique, s'attache à démontrer. Au gré d'incessants rebondissements parfois légèrement compliqués à suivre et sur la fin un petit peu lassants avouons-le, c'est une véritable réflexion philosophique qui nous est proposée au coeur d'un monde post-apocalyptique. L'intrigue est habilement ficelée, oscillant entre passé et présent, et à la mérite de ne pas se finir en eau-de-boudin, comme trop souvent dans le genre.

Mention spéciale à l'édition qui offre un format léger très confortable.

02:06 Écrit par charlotte sapin dans Bande dessinée, Culture, Littérature américaine, Littérature canadienne, Livre, SF, fantasy, fantastique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Le même sujet que "Les hommes protégés" de Robert Merle

Écrit par : Cyril | 25/06/2012

Répondre à ce commentaire

Ah... Rien ne se crée tout se transforme ! Je n'ai pas lu le Merle, dois-je m'abstenir ou vaut-il le détour ?

Écrit par : charlotte à Cyril | 25/06/2012

Répondre à ce commentaire

disons qu'il est le fruit de son époque (écrit dans les années 70) et que cela se sent... Je l'ai lu il y a 20 ans et je me rappelle seulement que je n'avais pas été enthousiasmé par le traitement alors que le sujet est une mine.
Comment ça la SF ça se finit le plus souvent en eau de boudin ??!!

Écrit par : Cyril | 25/06/2012

Répondre à ce commentaire

Bon alors je fais l'impasse !
Eau de boudin... J'ai dit ça ?...

Écrit par : charlotte à Cyril | 28/06/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire