Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Elena et le roi détrôné de Claudia Piñeiro | Page d'accueil | Ce parfait ciel bleu de Xavier de Moulins »

25/01/2012

Les témoins de la mariée de Dider Van Cauwelaert

les témoins de la mariée.jpgEditions Albin Michel - 248 pages

Présentation de l'éditeur : « Nous étions ses meilleurs amis : il nous avait demandé d'être ses témoins. Trois jours avant le mariage, il est mort dans un accident de voiture. Ce matin, à l'aéroport, nous attendons sa fiancée. Elle arrive de Shanghai, elle n'est au courant de rien et nous, tout ce que nous savons d'elle, c'est son prénom et le numéro de son vol. Comment lui dire la vérité ? Nous nous apprêtions à briser son rêve ; c'est elle qui, en moins de vingt-quatre heures, va bouleverser nos vies. Mais cette jeune Chinoise est-elle la femme idéale ou bien la pire des manipulatrices ?" Avec son humour implacable, l'auteur d'Un aller simple et de L'éducation d'une fée nous entraîne, entre suspense et sensualité, dans un grand roman d'amitié où le machiavélisme amoureux agit comme un révélateur.

Des Van Cauwelaert, j'en ai lu des tonnes il y a une éternité. Et puis j'ai abandonné l'auteur comme une vieille chaussette sans qu'il m'ait déçue. Peut-être avant qu'il me déçoive. Mais là, je n'ai pas eu le choix, l'on m'en a fait cadeau.

Quel délice de redécouvrir cet auteur qui m'avait fascinée mais qui n'avait pas eu l'heur - pourquoi ? mystère... - comme John Irving de décrocher ma fidélité inconditionnelle. Pour dire mon ingratitude, j'ai même eu des a priori, je trouvais le titre bof et n'avait qu'à peine pris le temps de lire la jaquette qui, si on lui accorde un tant soit peu d'attention il faut le reconnaître, a le don d'intriguer, de capter quasi immédiatement.

Quant au contenu en lui-même, parce que bien sûr une quatrième de couv' ce n'est pas le tout (combien sont en-deçà de la qualité de l'ouvrage ?!), comment dire : époustouflant, haletant... Bref, énorme, un page-turner de plus. Pas moins.

Les personnages sont géniaux, chacun à leur façon très particulière et l'intrigue... Ben l'intrigue, c'est le summum. Où l'auteur va nous mener ? C'est ce qui nous fait cavaler tout du long et cerise sur le gâteau, l'on n'est aucunement déçu par le dénouement. La recette parfaite pour faire un excellent roman. Tout est dit.

Evidemment, les quêteurs de textes hautement intellectuels ne seront pas de cet avis et trouveront à n'en pas douter l'ensemble léger. Mais qui a dit que légèreté était incompatible avec qualité ? Et puis Van Cauwelaert nous offre avec beaucoup d'intelligence, beaucoup d'esprit, une bonne tranche d'humanité et de nos jours, c'est carrément du luxe.

Sur ce et sans transition, je vous tire ma révérence. Au moment de la parution de cette note, je serai hospitalisée depuis dix jours et j'en aurai pour encore au moins trois semaines. Mais là en vrai au moment où j'écris ces mots, je suis sur le point de partir à la clinique et je n'ai pas eu le courage de pré-enregistrer plus de notes. Vous ne m'en tiendrez pas rigueur. En vous remerciant. Commencez à vous faire du souci à partir disons du 1er mars. See ya !

09:35 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature française, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Parfois je regarde qui est venu lire sur mon blog et je clique ... petite curiosité et quelquefois belles découvertes

j'ai eu la même attitude envers Van Cauwelaert..; envers d'autres aussi parce que je me suis un peu lassée des romans mais c'est un écrivain excellent dernier luu " L'évangile de Jimmy"

je vous souhaite une guérison rapide et j'espère que la lecture vous aidera à passer ce bien mauvais moment
en ce moment je relis Stefan Zweig...

Écrit par : adeline | 04/02/2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour vos compliments et vos encouragements qui me touchent.
Comme tous les auteurs bankable, Van Cauwelaert souffre de la lassitude des lecteurs intensifs. J'avais particulièrement apprécié L'évangile de Jimmy et je pense que Le dernier testament de Ben Zion Avrohom de James Frey serait susceptible de vous plaire.
Marrant, je m'apprête également à me replonger dans Zweig ;)
Au plaisir !

Écrit par : charlotte à adeline | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

Il fait également des auteurs que j'ai beaucoup lu. Les témoins de la mariée, j'avais bien aimé.

Écrit par : zazy | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

Très divertissant effectivement. Il est vraiment agréable de se replonger avec succès dans des auteurs appréciés que l'on avait négligés !

Écrit par : charlotte à zazy | 26/03/2012

Répondre à ce commentaire

En espérant une bonne convalescence ! J'ai bien aimé ce livre moi aussi, dont l'intrigue est menée de main de maître.

Écrit par : Anis | 17/05/2012

Répondre à ce commentaire

Dernier livre avant opération. Merci pour le soutien ! La convalescence est longue, très longue. D'où un certain laisser-aller sur ce blog...

Écrit par : charlotte à Anis | 29/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.