Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marthe et Mathilde de Pascale Hugues | Page d'accueil | Elena et le roi détrôné de Claudia Piñeiro »

20/01/2012

La mauvaise rencontre de Philippe Grimbert

la mauvaise rencontre.jpgEditions Grasset - 213 pages

Présentation de l'éditeur : Dans la vie de Loup, le narrateur, trois personnages comptent plus que tout : Nina, la mère qu’il s’est choisie, Gaby, amie de Nina, fantasque et rebelle et Mando, avec lequel, depuis la petite enfance, s’est nouée une amitié indestructible. Les deux garçons se complètent, Loup est indécis, Mando plus entier. Aux jeux d’enfants succèdent les premières conquêtes. Mando note tous les événements de « leur » vie dans un carnet, inscrivant, au fil des mois et des années leur histoire commune, telle qu’il la perçoit. Etudiants, ils vont choisir des voies différentes. Loup découvre la psychanalyse et se trouve un mentor en la personne du Professeur, personnage qui ressemble beaucoup à Lacan. Mando vit cela comme une trahison. C’est seulement à la fin de cette histoire, au moment où tout basculera dans une conclusion tragique, que Loup en comprendra les ressorts cachés. Quels abîmes cette amitié à la vie à la mort recouvrait-elle ? Loup, peu à peu, le découvrira et cette révélation fera vaciller son existence. Il connaîtra la blessure inguérissable des promesses non tenues, cette lourde chaîne qui, à jamais, nous attache à nos fantômes.

Une fois de plus, je découvre un auteur réputé qui n'avait pas encore ses entrées dans mes étagères. Une très bonne rencontre malgré les critiques mitigées que l'on peut trouver de-ci de-là. Peut-être cet enthousiasme est-il plus marqué du fait que j'ai retrouvé dans ce texte un pan de ma vie d'une certaine façon.

Le sujet ici est l'amitié profonde de deux petits garçons qui se rencontrent dans le bac à sable et qui poursuivent leur amitié jusqu'à leur âge d'homme et jusqu'à l'ultime "trahison". Dans cette amitié comme on le dit souvent de l'amour, l'un est souvent plus attaché que l'autre. Mais les raisons en sont-elles pures ? C'est ce que nous propose de découvrir l'auteur de façon aussi mystérieuse que pesante au sens psychologique du terme. Une réussite pour ma part même si cela remue des souvenirs douloureux ; parce que, justement.

09:46 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature française, Livre, Psy, Roman | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.