Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rentrée littéraire : Feu de camp de Julia Franck

A paraître le 7 septembre 2011feu de camp.jpg

Editions Flammarion - 330 pages

Présentation de l'éditeur : Berlin-Est, fin des années soixante-dix : une jeune femme dont la beauté classique et la tranquille détermination suscitent partout la curiosité a obtenu de passer à l'Ouest avec ses deux enfants Aleksej et Katja. Après avoir affronté les mille et une menaces et humiliations qu'infligeait la RDA à ces candidats au départ, voici Nelly Senff au pays de l'abondance et de la liberté. Mais l'Ouest, c'est d'abord pour les réfugiés la promiscuité d'une chambre partagée avec des inconnus au camp de Berlin Marienfelde et un avenir incertain. Sans compter les interrogatoires soupçonneux et sans fin de la CIA. Feu de camp est un témoignage captivant de l'Allemagne contemporaine, un vrai bonheur d'écriture et un roman bouleversant du début à la fin.

Abandon en page 152. Oui, étrange de laisser tomber aussi loin. Ce roman n'a rien de déplaisant si ce n'est la dureté du sujet. Je n'avais tout simplement pas envie, au moment précis où je l'ai lu, de continuer à lire quelque chose d'aussi grave dans sa tonalité. Il vaut certainement le détour mais mauvais timing entre nous.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.