Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rentrée littéraire : L'envie de Sophie Fontanel

culture,littérature,livre,roman,sexe,rentrée littéraire

A paraître le 18 août 2011

Editions Robert Laffont - 161 pages

Présentation de l'éditeur : "Pendant une longue période, qu'au fond je n'ai à coeur ni de situer dans le temps, ni d'estimer ici en nombre d'années, j'ai vécu dans peut-être la pire insubordination de notre époque, qui est l'absence de vie sexuelle. Encore faudrait-il que ce terme soit le bon, si l'on considère qu'une part colossale de sensualité a accompagné ces années, où seuls les rêves ont comblé mes attentes ? mais quels rêves ?, et où ce que j'ai approché, ce n'était qu'en pensée - mais quelles pensées. Sur ce rien qui me fut salutaire, et dans lequel j'ai appris à puiser des ressources insoupçonnées, sur ce qu'est la caresse pour quelqu'un qui n'est plus caressé et qui, probablement, ne caresse plus, sur l'obsession gonflant en vous et dont on dit si bien qu'elle vous monte à la tête, sur la foule résignée que je devine, ces gens que je reconnais en un instant et pour lesquels j'éprouve tant de tendresse, je voulais faire un livre."

Déjà l'an passé, la quatrième de couv' du roman Grandir de Sophie Fontanel avait retenu mon attention, mais avec les quelque 700 livre paraissant chaque année à cette même période, il était finalement passé à la trappe. Rattrapage cette année à la découverte d'une auteur à la plume aux allures introspectives.

La femme qui se confie à nous dans ce livre nous avoue que pendant des années, son corps n'a plus supporté qu'on le secoue, sa tête ne voulait plus dire oui quand sa peau disait non, bref, qu'elle n'a plus eu le plus petit soupçon de vie sexuelle et comment cette particularité inavouable dans une société qui semble préférer le n'importe quoi charnel au rien l'a mise au ban de la considération de son entourage.

Avec beaucoup de pudeur, d'acuité et d'humour, Sophie Fontanel nous offre un courageux roman aux allures de témoignage qui permettra à de nombreuses femmes et sûrement quelques hommes de se sentir moins coupables d'écouter leur moi profond plutôt que les diktats d'on ne sait qui on ne sait pourquoi selon lesquels le sexe est ab-so-lu-ment in-dis-pen-sable.

Par le prisme de la sexualité ici, l'on ne peut ne pas penser à comment la société a comblé les besoins, ne laissant place qu'à l'envie et comment cette surabondance d'envies comblées a supprimé le désir. D'où des générations de plus en plus blasées, désabusées...

Avec une écriture très agréable, Sophie Fontanel nous invite à réfléchir sur nous et sur Nous. Et c'est ce que l'on fait immanquablement pendant et après ce très beau "roman". Un premier pas plus que satisfaisant dans la rentrée littéraire à venir.

Commentaires

  • Merci pour ces mots. L'écho de ce livre chez les gens me sidère, alors que je sais depuis longtemps que ce discours permanent sur une sexualité quotidienne et si évidente et performante est faux. On sait tous qu'on a une vitesse personnelle, un temps à nous pour aller vers les choses du corps, un temps précieux du rêve, et que tout ça c'est de la sensualité, des espérances, du beau manque. Merci encore!

  • Cet écho n'a rien de sidérant, il est mérité tout simplement parce que vous avez le courage de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas en croyant qu'ils ne sont pas normaux. Merci à vous.

  • Merci d'oser aborder ce sujet "tabou" dans notre société actuelle . Oui nous pouvons vivre épanouie sans vie sexuelle . Votre livre m'a rassurée car parfois je me considérais anormale . Tout a un temps et la femme tellement capable de s'épanouir différemment lorsque le partenaire idéal n'est plus là.

  • Oui, Sophie Fontanel offre un texte audacieux qui définitivement ne laisse pas indifférent. Double aubaine, elle est en ce moment de tous les plateaux et sa personne est aussi captivante que sa plume. Un vrai régal !

Les commentaires sont fermés.