Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique amoureuse #19

Et puis tu as le mec qui te laisse refouler du goulot.

Non pas que j'ai tendance à puer du bec (j'insiste), mais comme tout un chacun, après une soirée arrosée, enfumée et une courte nuit de sommeil en (a priori) délicieuse compagnie, j'ai tendance à me réveiller avec la bouche pâteuse et l'haleine fétide.

Cette fois-là, je n'avais pas planifié de découcher et n'avais donc prévu aucun kit de survie (culotte de rechange, brosse-à-dents, laque). Devant me rendre sur les bancs de l'amphithéâtre de la fac de droit que je fréquentais alors (plus qu'occasionnellement), je me devais au moins de me laver les dents (l'absence de changement de sous-vêtements étant moins repérable). Je demande donc tout naturellement à mon hôte de me prêter sa brosse-à-dents... et essuie un refus catégorique au motif que :

- Non, vraiment, je peux pas, c'est trop personnel, tu comprends mon père est dentiste.

- Et ben heureusement qu'il est pas gynéco, on se serait drôlement ennuyés sinon.

N'empêche que dans ce cas, je serais sûrement rentrée directement chez moi la veille au soir et aurais probablement évité de nombreuses déconvenues. A commencer par les regards pincés des personnes auxquelles je me suis adressée ce matin-là.

Commentaires

  • tres bon

  • merci :)

Les commentaires sont fermés.