Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Julia et Roem d'Enki Bilal

culture,littérature,livre,bande dessinée,bdEditions Casterman - 90 pages

Présentation de l'éditeur : Après le « Coup de sang » environnemental dont Animal’z relatait l’impact tragique et dévastateur, la planète s’apaise et se recompose, les survivants réapprennent à s’organiser. Dans cette géographie chamboulée, des déserts ont surgi. Et c’est au coeur de l’un d’entre eux, bien improbablement situé à l’emplacement de la mer Baltique, que l’on suit la trace d’un ex-aumônier militaire énigmatique, installé au volant d’une Ferrari électrique lancée à plein régime. Trois personnages vont croiser sa route : deux jeunes hommes qu’il sauve in extremis de la mort par déshydratation et un rapace blessé par balle, dont il répare l’aile cassée...

Dans le tout nouveau récit futuriste de Bilal, l'on retrouve l'univers tourmenté, dévasté d'Animal'z. Là encore, ne régnent que la désolation... Et l'amour. Dans un monde régi par l'instinct de survie, Bilal met en évidence l'odieux mais inévitable individualisme et les intrinsèques élans du coeur. La conjugaison improbable bilalienne nous rejoue Shakespeare en décalage séculaire dans une version où les difficultés environnantes n'ont pas raison de l'amour. C'est ce qui fait le formidable optimisme de l'auteur : malgré tout, malgré l'anéantissement quasi total de l'humanité, la disparition des repères, du confort, l'obligation de la lutte pour la vie, le bonheur est possible. Un message fort.

Les commentaires sont fermés.