Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est ici que l'on se quitte de Jonathan Tropper

culture,littérature,livre,roman,etats-unis,usaEditions Fleuve noir - 390 pages

Présentation de l'éditeur : Qu'est-ce qui est pire que d'aller enterrer son père ? Réponse : passer les sept jours suivants enfermé avec sa propre famille de dingues... Pour Judd, qui nage en pleine déprime, cette semaine de Shiv'ah pourrait être la pire de sa vie. Famille, je vous hais ! Heureusement, il y en a au moins un qui n'est plus là pour voir ça...

Après Le livre de Joe, Perte et fracas et Tout peut arriver, voici le tout dernier Tropper débarqué en poche. Comme à son habitude, l'auteur part d'une situation tragique/pathétique et arrive à nous faire rire tout en nous faisant vibrer d'émotions. Ce n'est peut-être pas celui que je préfère mais cela n'en diminue pas l'excellence du moment que j'ai passé. Il sait remarquablement décrire les personnages, les petites choses de la vie, les états d'âme, rendre ses romans réels. L'écrivain compte incontestablement parmi les plumes américaines contemporaines à ne pas manquer.

Commentaires

  • Bonjour toi !
    Alors toi aussi tu as migré ?
    Bises

Les commentaires sont fermés.