Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mr d'Emma Becker | Page d'accueil | L'homme qui s'est perdu de Francesc Trabal »

28/02/2011

La délicatesse de David Foenkinos

la délicatesse.jpgEditions Gallimard - 210 pages

Présentation de l'éditeur : « François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse… - Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ». La délicatesse a obtenu neuf prix littéraires et été traduit dans plus de quinze langues.

Extrait :

Définition du mot "délicat" selon le Larousse, car "délicatesse" ne suffit pas pour comprendre la délicatesse

Délicat, e : adj. (lat. delicatus)

1. D'une grande finesse ; exquis ; raffiné. Un visage aux traits délicats. Un parfum délicat.

2. Qui manifeste de la fragilité. Santé délicate.

3. Difficile à gérer ; périlleux. Situation, manoeuvre délicate.

4. Qui manifeste une grande sensibilité, du tact. Un homme délicat. Une attention délicate.

Péjoratif : Difficile à contenter. Faire le délicat.

Ce roman est délicat (1). Il est plein de gens délicats (2 & 4) (d'autres moins) qui doivent affronter des situations émotionnellement délicates (3). Bref, il porte bien son nom. Mais pour faire ma délicate, je dirais que malgré le caractère plaisant de ce livre, je ne serais pas allée personnellement jusqu'à lui décerner dix prix littéraires. Parce que même si ce n'est pas désagréable à lire, c'est quand même assez mou. C'est joli, mais ça manque d'action.

10:29 Écrit par charlotte sapin dans Citation, Culture, Littérature française, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.