Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chronique de l'effort #31 | Page d'accueil | Purge de Sofi Oksanen »

14/02/2011

Magasin général de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp

Editions Casterman

Tome 1 - Marie - 80 pages

Tome 2 - Serge - 71 pages

Tome 3 - Les hommes - 79 pages

Tome 4 - Confessions - 69 pages

Tome 5 - Montréal - 75 pages

Tome 6 - Ernest Latulippe - 72 pages

Tomes 7 & 8 à paraître

Présentation de l'éditeur : L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural à partir du début des années 40. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Marie, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…

littérature,livre,bande dessinée,BD,québeclittérature,livre,bande dessinée,BD,québeclittérature,livre,bande dessinée,BD,québec

littérature,livre,bande dessinée,BD,québeclittérature,livre,bande dessinée,BD,québeclittérature,livre,bande dessinée,BD,québec

Cette saga québécoise est tout simplement une pure merveille. L'on est plongé dans le quotidien de la toute petite communauté de Notre-Dame-des-Lacs, rythmé par les saisons et la bigoterie. Alors quand un étranger arrive, tout est chamboulé dans ce microcosme et surtout dans la vie de Marie, dont l'histoire est racontée en voix off par son défunt mari. Au fil des tomes, l'on est tour à tour ému et agacé par les personnages de cette communauté qui peut se révéler aussi envahissante que solidaire. C'est plein d'humour, d'amour, de rudesse, de tendresse, de secrets et de révélations... Bref, d'humanité ; le tout super bien dessiné et coloré des expressions de ce français outre-atlantique au charme indéfinissable.

Tu t'es tu rendu compte quand même que tout ce que je lis et qui se passe au Québec est génial (cf Marie Laberge et Louise Tremblay d'Essiambre) ? Je suis pas déçue pantoute par toutes ces découvertes ! Si t'as pas encore commencé, faut t'y mettre tabernacle !

10:17 Écrit par charlotte sapin dans Bande dessinée, Culture, Littérature française, Littérature québécoise, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.