Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sang mêlé ou ton fils Léopold d'Albert Russo | Page d'accueil | Juste une mise au point »

07/02/2011

En sautant dans le vide de Man

Editions Dargaud

Tome 1 - Le premier pas - 64 pages

Tome 2 - L'orage approche - 64 pages

Tome 3 - La dette - 64 pages

Tome 4 - Quand tout s'écroule - 64 pages

Tome 5 - Le dernier pas - 62 pages

Présentation de l'éditeur : Trois copains. Deux mecs et une fille. Leur passe-temps favori ? Grimper sur les bâtiments et sauter d'immeuble en immeuble. Raul pratique la boxe, et Edu dessine. Tous deux sont amoureux de Luna. Luna, qui change de petit ami comme de tatouage, les fait tourner autour de son petit doigt. Mais c'est des poings qu'elle joue le mieux dès qu'il s'agit de se défendre. En boîte avec Raul et Edu, elle se fait allumer par des voyous, le genre à qui on ne la fait pas. Mais c'est mal connaître Luna qui donne à leur chef une bonne leçon, genre juste en dessous de la ceinture. Les mecs s'enfuient, en jurant de se venger. Ce n'est pas son jour, ou plutôt sa nuit, au chef. À peine s'est-il fait virer de la boîte qu'il assiste, caché derrière un store, à l'assassinat de son cousin Ramiro, trafiquant de drogue. Alors, quelques jours plus tard, quand il repère Raul et Luna en train de sauter par-dessus les immeubles, il voit rouge et, toujours flanqué de ses deux potes, il les prend en chasse... Il est bien loin, le temps où nos trois jeunes amis barcelonais, inséparables, passaient leur temps à sauter les obstacles de la ville. Ils se retrouvent à présent enlisés chacun dans leur histoire respective, frisant la mort pour des erreurs de jeunesse ou des mauvaises relations... Attention : adrénaline à haute dose.

culture,littérature,bande dessinée,BD,manga,livreculture,littérature,bande dessinée,BD,manga,livre

culture,littérature,bande dessinée,BD,manga,livreculture,littérature,bande dessinée,BD,manga,livreculture,littérature,bande dessinée,BD,manga,livre

Quelle "pentalogie" décoiffante ! Avec cette série au look manga, l'espagnol Manolo Carot prouve aux Japonais, si besoin était, qu'il n'a rien à leur envier. Graphisme dynamique, violence, scénario implacable, justesse des personnages, univers ultracontemporain... Tout est parfait et ce tout au long des cinq tomes. Violence et suspens sont traités graduellement, de main de maître, jusqu'à leur paroxysme. J'imagine que ceux qui, contrairement à moi, n'ont pas découvert cette série une fois achevée ont dû trépigner pour connaître, enfin, le dénouement. Je me réjouis d'avoir pu l'avaler d'une traite.

Cette histoire nous montre comment une comédie urbaine peut virer à la tragédie mais nous démontre surtout la puissance de l'amitié. C'est un peu une fleur bleue qui pousse dans le béton, de l'hypermoderne sur fond de violon. Ma-gni-fique !  

11:25 Écrit par charlotte sapin dans Bande dessinée, Culture, Littérature espagnole, Livre, Manga | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Bon ben.. ça donne bien envie. J'irai voir à la bibli si je trouve tout ça ! :) Merci pour le conseil !

Écrit par : SJ | 07/02/2011

Répondre à ce commentaire

De rien et bonne découverte ! :)

Écrit par : charlotte à SJ | 10/02/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.