Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quartier lointain, l'intégrale de Jirô Taniguchi

Editions Casterman - 405 pagesquartier lointai.jpg

Présentation de l'éditeur : Transporté dans la peau de l'adolescent qu'il était à 14 ans, Hiroshi redécouvre son passé en questionnant sa famille et ses amis. Il le revit également, et lorsque le jour approche où son père a disparu sans explication, Hiroshi se demande s'il peut changer ce passé ou s'il doit le revivre, impuissant. L’adaptation au cinéma de Quartier lointain est l’occasion de redécouvrir ce magnifique récit de Taniguchi dans une édition intégrale. Le « pitch » a de quoi faire rêver : comment un homme de 48 ans se réveille un jour dans le corps de ses 14 ans avant de revivre ses années d’adolescence… Mais peut-on modifier son passé ?

S'il est certains ouvrages dont on se demande pourquoi ils sont encensés par la critique voire comment ils ont pu remporter des suffrages élitistes, aucune interrogation. Si Quartier lointain a obtenu le Prix du meilleur scénario au Festival d'Angoulême 2003, le Prix Canal BD des librairies spécialisées en 2003, le Prix de la meilleure BD adaptable au cinéma au Forum de Monaco 2004 et, par voie de conséquence, été adaptée au cinéma en novembre 2010, c'est tout simplement parce que cette bande dessinée est fabuleuse.

Voilà qui me réconcilie avec la littérature japonaise. Traité avec une infinie subtilité, ce voyage introspectif ne peut laisser indifférent. Que ferait-on si l'on pouvait revivre sa propre histoire avec toute l'expérience accumulée au cours de sa vie ? De belles heures de retour sur soi-même pendant et bien après la lecture...

Commentaires

  • Un œuvre bouleversante. Je me vois encore y verser une petite larme en mangeant mon parmentier de canard de chez Monoprix pendant la pause déjeuner. C'est loin cette époque...

  • Tu m'étonnes... C'était le bon temps...
    Pour en revenir à Quartier lointain, maintenant que je suis libraire (en sursis cela dit), je le vends à tour de bras. Et pas un client n'est revenu déçu. C'est juste magnifique. "Fondamentalement" ;) Si ce n'est pas déjà fait, il y a également Le journal de mon père qui est intense émotionnellement parlant.

Les commentaires sont fermés.