Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Don't keep the S'Miles | Page d'accueil | Non au quotidien quotidien ! »

20/10/2010

Ouragan de Laurent Gaudé

Editions Actes Sud - 189 pagesouragan.jpg

Présentation de l'éditeur : A La Nouvelle-Orléans, alors qu'une terrible tempête est annoncée, la plupart des habitants fuient la ville. Ceux qui n'ont pas pu partir devront subir la fureur du ciel. Rendue à sa violence primordiale, la nature se déchaîne et confronte chacun à sa vérité intime : que reste-t-il en effet d'un homme au milieu du chaos, quand tout repère social ou moral s'est dissous dans la peur ? Seul dans sa voiture, Keanu fonce vers les quartiers dévastés, au coeur de la tourmente, en quête de Rose, qu'il a laissée derrière lui six ans plu tôt et qu'il doit retrouver pour, peut-être, donner un sens à son existence... Dans un saisissant décor d'apocalypse, Laurent Gaudé met un scène une dizaine de personnages qui se croisent ou se rencontrent. Leurs voix montent collectivement en un ample choral qui résonne comme le cri de la ville abandonnée à son sort. Roman ambitieux à l'écriture emphatique et incantatoire, Ouragan mêle la gravité de la tragédie à la douceur bienfaisante de la fable pour exalter la fidélité, la fraternité, et l'émouvante beauté de ceux qui restent debout.

Un roman grandiose qui vous prouve, si besoin était, que ce n'est pas toujours Mère Nature qui scelle votre destin et que quand elle décide de vous mettre à l'épreuve, ce ne sont pas forcément les bonnes âmes du quotidien qui affrontent le plus dignement les épreuves. Les portraits sont sublimes, profonds et, bien que l'approche soit différente d'Amanda Boyden (En attendant Babylone), hauts en couleurs à la mesure de la mythique Nouvelle Orléans.

20:02 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature française, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Je ne suis pas si enthousiaste: trop de personnages, roman trop court, et au final, le sujet de l'ouragan est sous-développé en raison des trop nombreuses intrigues, qui ne sont d'ailleurs pour certaines pas vraiment crédibles.

Écrit par : Nico | 31/10/2010

Répondre à ce commentaire

je pense que l'ouragan évoque bien évidemment celui de la Nouvelle-Orléans, mais plus que ça, celui des sentiments, des émotions et des tourments de l'existence. la crédibilité - ou son manque selon - ne m'a pas choquée dans le sens où ce n'est pas ce que j'attends à tout prix d'un roman ; la liberté d'avec le vrai étant l'essence de l'art. je ne pense pas non plus que l'épaisseur du livre fasse sa qualité. et le nombre des personnages est bien inférieur à celui de nombre de romans russes.
bref, nous ne sommes absolument pas d'accords. et c'est ce qui fait toute la subjectivité de nos blogs respectifs :) désolée pour vous de ce mauvais moment littéraire. j'en garde pour ma part un excellent souvenir.

Écrit par : charlotte à nicolas | 01/11/2010

Répondre à ce commentaire

En fait, concernant la taille du roman, je trouve qu'il est trop court par rapport au nombre de personnages. Les romans russes ont beaucoup de personnages, mais ce sont des pavés. Autre exemple: Les trois médecins de Winckler: les personnages sont également nombreux mais il fait 700 pages, comme ça on a vraiment le temps de s'y attacher. Ici le texte fait 150 pages (en enlevant les pages vierges) et on y trouve cinq ou six personnages. C'est trop peu, d'autant que l'auteur s'amuse à changer de paragraphe (et donc de personnage) toutes les demi-pages. Il y a quelque chose qui m'étonne à propos de Gaudé, c'est à quel point il est intellectualisé, mis sur un piédestal. Il ne faut pas exagérer non plus! Même si j'ai quand même apprécié certains de ses romans, notamment Le soleil des Scorta.

Écrit par : Nico | 05/11/2010

Répondre à ce commentaire

Que de chiffres pour un propos littéraire ! Je pense pour ma part qu'on peut faire 150 pages sur un personnage pour qu'au final il soit vide et que seules quelques phrases bien tournées suffisent parfois. Ouragan est le premier ouvrage de Gaudé que je lis, donc même si je connais l'engouement du lectorat pour cet auteur, je pense être impartiale dans mon jugement subjectif ;)

Écrit par : charlotte à nico | 05/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.