Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La fille qui voulait être Jane Austen de Polly Shulman

la fille qui....jpgEditions Albin Michel - 277 pages

Présentation de l'éditeur : Qui a dit que Jane Austen n'était pas rock'n'roll ? Julia, quinze ans, est habituée aux lubies de sa meilleure amie Ashleigh, même si, à cause d’elle, elle se retrouve parfois dans des situations improbables. Après le roi Arthur, la stratégie militaire ou le ballet, la dernière passion en date de cette éternelle enthousiaste : Jane Austen ! Ashleigh veut à tout prix trouver le Mr Darcy d’aujourd’hui en participant au bal d’une prestigieuse école de garçons. Et voici les deux inséparables vêtues de crinolines, en chasse pour dénicher le parfait héros austenien… mais attention à ne pas choisir le même (heureux) candidat !

Voilà un roman qui parle de passions et qui pourrait bien en déclencher. Parce qu'à n'en pas douter, la plupart des jeunes lectrices voudront se plonger dans la littérature victorienne de l'auteur chère à mon coeur après la lecture de ce très agréable roman.

On est bien loin des tendances vampiresque du moment de la littérature jeunesse et c'est tant mieux. C'est simple et sain, réel tout en faisant rêver et surtout po-si-tif. Tout ce qu'il faut, ni plus, ni moins. C'est, en somme, comme l'annonce l'éditeur sur la quatrième de couv' : du Jane Austen version XXIe siècle. L'on peut sans s'avancer oute-mesure présumer que la célèbre et subtile féministe du XIXe aurait apprécié ce roman.

Les commentaires sont fermés.