Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vers bio day

Figure-toi que malgré mes nombreuses médisances sur les mouflets et toute mon immaturité entretenue à grand renfort de phases régressives (en ce moment, je regarde Dawson sur NT1 en rentrant du taf...), j'ai décidé de me reproduire. Et bien dans notre monde d'aujourd'hui du tout-tout de suite-que-ce-que-tu-convoites-n'existe-même-pas-encore-que-c'est-déjà-has-been (mais comme le dit notre amie Chantal Goya, "mieux vaut has been qu'has never been), cette modeste tentative de postérité te rappelle que tu n'es qu'un pion de Dame Nature qui est bien seule à décider (et peut-être décide-t-elle de te condamner pour tes excès de jeunesse... à moins qu'elle te condamne pour tes médisances et ton immaturité évoquées précédemment... ou alors tu la complexes à force de penser à ce que tu veux, bien que tu sois censée penser à oublier de penser à ce que tu veux).

Pour faire court et simple, j'essaie donc d'avoir un bébé mais la petite abeille...

Ah on m'interromps, un instant....

"On" me faire dire que ce n'est pas "la petite abeille" mais "le gros bourdon". Le gros bourdon donc n'a pas encore réussi la pollinisation de ma petite fleur. (Dame Nature, si tu me lis, tu vois que je ne suis pas si irresponsable, je saurai déjà répondre à l'incontournable question "comment on fait les bébés ?"... Mince, c'est les Dolto maintenant qui vont me tomber dessus).

J'ai donc décidé de provoquer un déclic en m'achetant des fringues pour femme enceinte. Non pas que je sois encore tellement égoïste que je ne pense même pas à acheter quoi que ce soit pour le potentiel et désiré futur mini-moi si Dame Nature me prête vie et fertilité, mais je me suis découvert une sorte de superstition et j'ai l'impression de conjurer le mauvais sort en ne projetant que l'éventuelle grossesse et pas l'attendu porteur de couches qui puent-briseur de cycles du sommeil. Voici donc les fruits de mon shopping on l'espère déclencheur :

J'ai acheté tout ceci sur www.vertbaudet.fr. Dans mon esprit, Vertbaudet, spécialiste de la mode et de la déco pour les enfants de 0 à 14 ans, les mamans et les futures mamans, était une marque chère et classique. Sauf que non. C'est très abordable et tendance. Mieux encore, c'est une enseigne éco-solidaire : les 30 000 premières nouvelles clientes (ndlr : il ne faut jamais avoir communiqué son adresse mail à Vertbaudet ou ne pas avoir commandé ces 3 dernières années) s'inscrivant sur http://www.monpremierbody.vertbaudet.fr/ se verront offrir un body bio collection, en taille 6 mois, en pur coton issu de l'agriculture biologique. Il n'y a pas que le shopping de maman qui soit fashion, mon premier body aussi :

Naturellement, pour ne pas déclencher mon mauvais sort présumé totalement irrationnel je le concède en possédant une sape de bébé, je ne me suis pas inscrite sur ce site. Ce qui fait qu'une d'entre toi en plus se verra offrir ce choupinet petit body bio Vertbaudet. Chui sympa quand même.

Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio

Les commentaires sont fermés.