Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Joséphine 1, 2 & 3 de Pénélope Bagieu | Page d'accueil | Fluide.G ! BD Q pour pépée »

13/10/2010

Bamako climax d'Elizabeth Tchoungui

bamako climax.jpgEditions Plon - 402 pages

Présentation de l'éditeur : Elliott Marie-Rose est Antillais, Elio Della Valle, juif italien. Tous deux sont amoureux de Céleste, la reporter afropéenne mondaine, aventureuse et fantasque. Mais, paralysés par leur problème d'identité, ils échouent à l'aimer vraiment : Elio, son mari, ne peut s'empêcher de la tromper ; Elliott, son amant, n'arrive pas à dépasser le cap du marivaudage. Un jour, alors que de violents attentats terrorists frappent les intérêts occidentaux des franges du Sahara au golde de Guinée, Céleste disparaît en Afrique... Aurait-elle fui ses désillusions amoureuses pour se lancer dans une dangereuse aventure au coeur du continent originel ?

Bonne à tout faire, Brel par Leloir, Tant que je serai noire, Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Les rois du crimes, La vie d'une autre, Femmes... La liste des livres reçus dans le cadre de l'opération Masse critique de Babelio s'est à nouveau allongée avec l'excellentissime Bamako climax d'Elizabeth Tchoungui.

Pour rappel, cette écrivain est avant tout la journaliste franco-camerounaise qui a notamment présenté le journal de TV5 Monde, animé Les Maternelles sur France 5 et été responsable du service culture de France 24. Son premier roman Je vous souhaite la pluie, finaliste du prix Carrefour-Savoirs, lui a valu d'être lauréate de La Forêt des Livres.

Bamako climax donc. D'une écriture moderne et mordante, la romancière nous plonge dans les affres d'un trio amoureux dont les personnages d'horizons divers ont le point commun de la quête identitaire. Cette trame principale à cheval entre la France et l'Italie est savamment orchestrée et complétée par une intrigue qui se poursuit en Afrique, très actuelle au regard des événements de ces derniers temps. Ce roman est incontestablement ancré dans son époque mais se veut merveilleusement porteur d'avenir. Véritable ode à l'ouverture des cultures et au métissage, ce roman aborde sans langue de bois les cicatrices historiques de chacun dans l'espoir, peut-être, de contribuer à les soigner pour enfin se tourner vers demain, main dans la main.

L'interview de l'auteur.

PS : encore un grand bravo aux créateurs de Babelio pour ce formidable concept "un livre contre une critique" et un grand merci aux éditeurs pour jouer le jeu, en particulier aux éditions Plon-Perrin par l'entremise de Clément Vekeman qui glisse dans l'enveloppe, en plus du livre, une petite carte pour vous souhaiter une "bonne lecture". Du petit rien qui fait la différence...

08:54 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature camerounaise, Littérature française, Livre, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.