Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rentrée littéraire : Brèves de campagne de Gérard Calmettes

A paraître le 26 août.brèves de campagne.jpg

Editions Michalon - 122 pages

Présentation de l'éditeur : J'ai marché dans le nuages et remonté le pré, caressant d'une main l'outil sur mon épaule et laissant l'autre, attisée par le souffle du rêve, errer, plume à la main, sur le cahier des songes. Et j'ai songé, regagnant la maison, à de pauvres bougres au parcours déjà long qui, pour gagner plus, encore et toujours plus, se laissent bercer, berner par de si peu recommandables sirènes. "Pour acheter des conneries", dit le copain Jeannou qui n'a pas peur des mots. Et qui dit vrai. Finis les voyages à l'autre bout du monde, l'auteur habite au village, c'est autant de visages connus, chaque jour reconnus, mains serrées au détour d'une ruelle, au profond d'une cave, le long d'un chemin... Comme la campagne est belle !

Voici de quoi mettre la vie à la campagne, particulièrement en Bourgogne, à l'honneur.

Si la lecture débute un peu difficilement du fait d'un verbe un poil trop soutenu en totale opposition avec la simplicité de la vie dont l'éloge est fait, la poésie finit vite par l'emporter et on en vient à vouloir habiter à la campagne, particulièrement en Bourgogne.

Ah oui, on y habite déjà ! Mais comme disait Pessoa, la littérature est la preuve que la vie ne suffit pas.

Commentaires

  • ça a l'air plaisant;qui a dit "vis pour toi à la campagne,après avoir vécu à la ville pour les autres" avec Mary c'est notre ligne de vie

  • oui, c'est très agréable.
    de notre côté, c'est notre nouvelle ligne de vie également et nous ne regrettons aucunement Paris qui nous étouffe dès que l'on y remet les pieds !
    comment vous portez-vous tous deux ? bises.

Les commentaires sont fermés.