Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les vieilles de Pascale Gautier | Page d'accueil | Rentrée littéraire : Demain j'aurai vingt ans d'Alain Mabanckou »

25/07/2010

Rentrée littéraire : La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

couleurs de sentiments.jpgA paraître le 1 septembre

Editions Jacqueline Chambon - 526 pages

Présentation de l'éditeur : Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher de travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonne noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la tolérance. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Voilà incontestablement un roman à ne pas manquer dans le cru littéraire 2010. Ce récit à trois voix, premier roman devenu véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est saisissant. Superbe. L'on est replongé dans une bien triste époque où, malgré tout subsistait, tapie dans l'ombre, l'humanité. D'inspiration auto-biographique, ce roman n'en est que plus touchant.

Dans un tout autre style, je souhaite que le succès de ce premier livre soit à la mesure du premier de Jean-Claude Guenassia (Le Club des incorrigibles optimistes), tant la qualité globale de ce chef-d'oeuvre (écriture, suspens, émotions, documentation...) appelle à une reconnaissance bien méritée.

08:18 Écrit par charlotte sapin dans Bio/autobiographie, Culture, Littérature américaine, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Une de mes collègues libraire vient de le terminer et trouve que c'est l'un de ses plus belles découvertes de la rentrée... Merci pour votre bel article!

Écrit par : Claude Amstutz | 26/07/2010

Répondre à ce commentaire

Dites à votre collègue qu'elle a d'excellents goûts ! Nous serons au moins deux (et bien plus je n'en doute pas) à promouvoir ce magnifique livre. N'hésitez pas à vous régaler vous-même.

Écrit par : charlotte à Claude Amstutz | 04/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bon, un ouvrage à découvrir apparemment ! Je le note.

Écrit par : Schlabaya | 09/08/2010

Répondre à ce commentaire

Bon, un ouvrage à découvrir apparemment ! Je le note.

Écrit par : Schlabaya | 09/08/2010

Répondre à ce commentaire

Quel chance ;) J'aimerais avoir encore à le découvrir...

Écrit par : charlotte à Schlabaya | 09/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je viens de terminer "la couleur des sentiments" et il va faire partie de mes coups de coeurs ou même être mon UNIQUE coup de coeur de la rentrée à venir. Tous les ingrédients sont présents pour se laisser emporter et pendant une semaine je me suis totalement imprégnée de cette période et beaucoup appris aussi. Et cela m'a donné envie de relire "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". Vraiment pour tous lecteurs!

Écrit par : laurence | 11/08/2010

Répondre à ce commentaire

Nous sommes d'accord sur au moins deux chefs d'œuvre ;)

Écrit par : charlotte à laurence | 11/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.