« Le connard du jour #2 | Page d'accueil | Nous ne serons jamais des héros de Salsedo, Jouvray et Salsedo »

20/07/2010

Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh

Edition L'Ecole des Loisirs - 608 pagesquatre soeurs.jpg

Présentation de l'éditeur : Comme Les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Sœurs Verdelaine sont cinq. Il y a les plus jeunes, celles qui, chacune, donnent son titre à une partie de ce livre : Enid, 9 ans, se dévoue à la protection des pensionnaires du grand sycomore du jardin, Blitz l'écureuil et Swift la chauve-souris, et dialogue à l'occasion avec son ami Gnome de la Chasse d'eau. Hortense, 11 ans, passe le plus clair de son temps à lire, à tenir son journal et à se demander ce qu'elle va faire comme métier. Architecte ? Chirurgienne ? Bettina, 14 ans, fait sa bêcheuse dans la salle de bains, se shoote aux 218 épisodes du feuilleton Cooper Lane, copine avec Denise et Béhotéguy, et enquiquine le reste du monde. Geneviève, 16 ans, prend des cours de boxe thaïe essoufflants tandis que les autres la croient occupée à baby-sitter. Mais il y a aussi Charlie, l'aînée, 23 ans, qui s'occupe de tout : bricoler, cuisiner ; travailler dans un labo, aimer Basile, tirer le diable par la queue et tenter d'élever ses cadettes depuis la mort des parents. Tout ce petit monde habite la Vill'Hervé, une grande maison au bout du bout de la lande, au bord du bord de la falaise, pleine de recoins, de mystère, d'hôtes de passage et de pannes de Madame Chaudière. Il essaie de vivre (ça marche), il essaie d'aimer (bof, bof...), il essaie d'affronter les épreuves (tout est toujours à recommencer) et il essaie d'en rire (à tous les coups l'on gagne).

Après Miss Charity, ce pavé est le roman incontournable des plus jeunes (10/12 ans) comme des plus grands. Parce qu'il faut bien le dire : s'il est important de privilégier les lectures saines, réalistes mais positives sans être gnan-gnan (ce qui est de plus en plus difficile) et morales mais pas psycho-rigides pour les lecteurs en herbe, qu'est-ce que c'est bon quand on est plus grand de ne pas plonger une fois de plus dans une histoire tordue, santa-barbaresque, violente ou que sais-je encore ?

Quatre soeurs, c'est drôle, c'est triste, c'est touchant, c'est du suspens sans stress... Ca sent bon la vraie vie et 608 pages, c'est encore pas assez !

A mettre entre toutes les mains.

10:49 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature algérienne, Littérature jeunesse, young adult, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Écrire un commentaire