Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Au programme : weeds, maison close, etc. | Page d'accueil | Le soutien scolaire pour tous »

13/09/2010

Le Café de l'Excelsior de Philippe Claudel

café excelsior.jpgEditions La Dragonne - 84 pages

Quatrième de couv' : Viens donc Jules, disait au bout d'un moment un buveur raisonnable, ne réveille pas les morts, ils ont bien trop de choses à faire, sers-nous donc une tournée... Et Grand-père quittait son piédestal, un peu tremblant, emporté sans doute par le souvenir de cette femme qu'il avait si peu connue, si peu étreinte, et dont la photographie jaunissait au-dessus d'un globe de verre enfermant une natte de cheveux tressés qui avaient été les siens, et quelques pétales de roses à demi tombés en poussière. Il saisissait une bouteille, prenait son vieux torchon à carreaux écossais et, lent comme une peine jamais surmontée, allait remplir les verres des clients.

Un tout petit ouvrage mais pour de grandes sensations. D'une très jolie écriture, Philippe Claudel nous livre un bout de nostalgie pure, une bonne lampée de mélancolie sur le temps qui passe, les morceaux d'enfance, les impuissances du jeune âge et les ambiances des zincs d'autrefois. Tout simplement magnifique.

22:19 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature française, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Encore un livre que j'ai adoré.

Écrit par : zazy | 03/05/2012

Répondre à ce commentaire

Magnifique écriture effectivement.

Écrit par : charlotte à zazy | 29/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.