Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nous ne serons jamais des héros de Salsedo, Jouvray et Salsedo

héros.jpgEditions du Lombard - 84 pages

Scénario : Olivier Jouvray - Dessins : Frederik Salsedo - Couleurs : Greg Salsedo

Présentation de l'éditeur : Chômeur patenté, sans réel horizon, Mick glande sur son canapé en attendant que la vie devienne exaltante. Le seul évènement qui vient briser la monotonie de sa vie est le décès de sa grand-mère. Une occasion non désirée de renouer le contact avec son père, un homme devenu extrêmement acariâtre depuis l'accident qui, 25 ans plus tôt, l'a laissé grabataire et veuf. Aussi, Mick est-il un peu surpris lorsque son géniteur lui propose de le payer pour l'accompagner autour du monde, sur les chemins de la nostalgie, des souvenirs et des rêves.

L'interview des auteurs.

Ce voyage initiatique géographique et psychologique d'un dadais de fils et de son père acariâtre est fabuleusement touchant. C'est pas tous les jours qu'une bd vous fait chialer. En passant par la Réunion, New York, Sans Francisco, le Vietnam, l'Inde, le Zanskar, le Maroc ou encore l'Alaska, l'on passe du burlesque au profond, du grave au sordide, de l'agacement à l'attendrissement... Tout ça sur un ton tour à tour comique et philosophique. Les thèmes du conflit générationnel, de l'acceptation de ses origines, de la place de notre génération dans l'Histoire, du sens de la vie, du rapport filial, etc. sont vraiment chouettement traités.

 

Bref, j'ai adoré. Enfin une bonne bande dessinée parmi les dizaines de bouzasses que je m'enfile chaque semaine.

Commentaires

  • Un ami m'a prévenu de votre article et sincèrement, ça me touche beaucoup ! Merci vraiment. Je me permets juste une remarque, mais peut-être que ce n'est pas dit clairement dans l'album, le dernier pays par lequel ils passent n'est pas l'Alaska mais la Finlande ! ;-)

    Mes amitiés et à bientôt.

  • Pour tout vous dire, j'ai un peu tardé pour faire la chronique et ne me rappelant pas exactement du périple, j'ai honteusement pompé sur un autre site. Bien mal acquis ne profite jamais ;)
    Merci à vous pour votre visite et au plaisir de vous relire !

Les commentaires sont fermés.