Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La famille Lament de George Hagen | Page d'accueil | Sea, sex & sun »

03/05/2010

Le premier amour de Véronique Olmi

le premier amour.jpgEditions Grasset - 299 pages

Quatrième de couv' : Une femme prépare un dîner aux chandelles pour fêter son anniversaire de mariage. Elle descend dans sa cave pour y chercher une bouteille de vin, qu'elle trouve enveloppée dans un papier journal dont elle lit distraitement les petites annonces. Soudain, sa vie bascule : elle remonte les escaliers, éteint le four, prend sa voiture, quitte tout. En chacun d'entre nous repose peut-être, tapie sous l'apparente quiétude quotidienne, la possibilité d'être un jour requis par son premier amour...

Tout commence par une bouteille de vin. Et c'est un grand cru. Le livre plus que la bouteille encore. La jaquette nous pousse immédiatement à vouloir en savoir plus et cette sensation ne se dément pas de la première à la dernière ligne. Tout commence sur les chapeaux de roue et c'est ainsi tout du long.

Malgré tout, la fin est un peu décevante. C'est beau, c'est inattendu. Mais la force du début me laissait présager d'une apothéose finale et je reste sur une sensation de soufflet au fromage qui retombe. Que la force du livre ne soit pas diminuée par cette critique, il est parfait. Je pense néanmoins qu'il aurait pu être encore mieux.

Aux allergiques des histoires à l'eau de rose, l'on est loin, très loin du gnan gnan !

11:18 Écrit par charlotte sapin dans Culture, Littérature française, Livre, Roman | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.