Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Chronique de l'effort #25 | Page d'accueil | Destin de Frank Giroud & Co »

12/02/2010

Vous me faites rougir...

Parfois c'est un compliment. D'autres fois, c'est un moment de solitude. Un coup de chaud ou encore un effet de surprise. Mais quelle que soit l'émotion transitoire, le rougissement, bien que souvent jugé "mignon", est souvent complexant voire handicapant dans la vie de tous les jours.

Peut-être s'agit-il d'une rosacée ?

Cette maladie inflammatoire d'origine vasculaire touche la peau de près de 4 millions de Français, soit environ 10 % de la population adulte ! Et près de huit personnes sur dix ignorent qu'elles sont touchées par cette maladie évolutive qui s'exprime selon un ou plusieurs stades dont la progression est totalement imprévisible. A chaque stade correspond une forme clinique différente : des rougeurs intenses transitoires (flushes) peuvent apparaître au niveau du nez et des pommettes, s’accompagnant de sensation de chaleur, de brûlure et/ou de picotement ; des rougeurs permanentes (érythrose) et des petits vaisseaux dilatés (couperose) peuvent également apparaître progressivement. Sur ces zones rouges des boutons inflammatoires localisés peuvent survenir (papulo-pustules) et ainsi altérer profondément la peau du visage jusqu’à un œdème persistant. Tous ces symptômes peuvent être aggravés par l'exposition au soleil, les boissons et les aliments chauds, les épices, l'alcool, la chaleur, le vent, le froid, les écarts brutaux de température, le stress ou encore les efforts physiques intenses.

Heureusement, différentes solutions existent selon le stade de la maladie : des traitements locaux aux effets anti-inflammatoires, des médicaments oraux, l'électrocoagulation ou le laser. N'hésitez donc pas à consulter votre médecin, seul habilité pour mettre en place un traitement adapté.

Février, mois de grand froid, est le mois propice à l'aggravation de la rosacée. Mais les rougeurs sont aussi de saison avec la Saint-Valentin. Cette double raison justifie l'organisation de la 4e semaine nationale d'information sur cette pathologie. A cette occasion, Cliona (déesse de la beauté qui inspire le développement de l'estime de soi, la confiance personnelle et confère la fierté et les moyens pour accepter son apparence, quelle qu'elle soit) s'anime sur des cartes virtuelles à personnaliser pour envoyer à volonté ses déclarations d'amour et d'amitié. il suffit de se connecter sur www.rosacee.com. Une opération E-Card qui fera rougir tout un chacun, atteint de rosacée ou pas !

Article sponsorisé

07:52 Écrit par charlotte sapin dans Beauté, santé, Travail, Web | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

bonjour Charlotte,
me permets-tu le commentaire d'un vieux dermatologue:j'ai lu comme toi dans la presse cet "étude"qui fait état de 10% de la population adulte française qui souffrirait de Rosacé.Ce chiffre me parait de la plus haute fantaisie,ayant exercé plus de 40 ans dans ce domaine.Il y a amalgame et confusion,il faut différencier:flushes,érythrose,couperose qui la plupart du temps existent seuls et ne font pas partie du tableau clinique de " L'ACNÉ ROSACÉE" qui elle réuni les 3 symptômes décrits plus haut PLUS une acné.
En tous cas si j'ai un seul conseil à donner,c'est de ne jamais accepter un traitement(souvent prescrit) à base de crèmes à la cortisone qui créent un mieux rapide(quel merveilleux médecin),mais une accoutumance avec exacerbation des rougeurs et véritable addiction à ces crèmes avec atrophie de la peau ;il faut alors en mettre de plus en plus souvent.Durant toute la durée de mon exercice j'avais entre une à deux consultations PAR JOUR pour sevrer ces patients de leur crêmes cortisonnées;ce qui demandait parfois 3,6mois,1 an de patience avec des rechutes qu'il fallait convaincre qu'elles allaient récupérer un jour mais qu'il fallait de la patience,malgré le bon traitement.Ayant pris plus de 30.000pohotos durant ma carrière,j'ai gardé quelques centaines qui sont à ta dispositions!!
Laser,électrocoagulation sont bien pour érythrose et surtout couperose simples ,pas pour les Acnés rosacées(j'ai eu les premiers laser en France avec un autre centre à Créteil et un à Toulouse).

Écrit par : alain | 12/02/2010

Répondre à ce commentaire

mais bien sûr que je te permets alain ! surtout lorsqu'il s'agit de la santé de mes bloggeurs ! merci pour tes éclairages. bises à vous deux.

Écrit par : charlotte à alain | 15/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.