Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Là où vont nos pères de Shaun Tan | Page d'accueil | Une enfance créole de Patrick Chamoiseau »

18/09/2009

Le don de moelle osseuse

Depuis le 14 et jusqu’au 20 septembre, l’Agence de la biomédecine a organisé pour la quatrième année consécutive, en partenariat avec l’Établissement français du Sang, les centres hospitaliers et les associations, la Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse, déclaré Grande cause nationale 2009 par le gouvernement.

Cette nouvelle édition, qui met naturellement les donneurs à l’honneur puisque leur engagement généreux et humaniste permet de sauver des vies, se veut résolument interactive en faisant appel à la mobilisation des internautes. Ces derniers ont créé pour l’occasion quatre-vingt-trois vidéos de sensibilisation (http://www.dondemoelleosseuse.fr/videos/) et tous les autres peuvent voter pour le spot qu’ils préfèrent et/ou participer à la création de l’hymne aux donneurs de moelle osseuse. Il est également désormais possible de créer sa page personnelle afin de mobiliser son entourage.

L’objectif est simple : informer, sensibiliser mais surtout convaincre de faire don de soi. Le but est de recruter 17 600 nouveaux donneurs d’ici à la fin de l’année.

Pourquoi donner sa moelle osseuse ?

Parce que c’est sauver une vie.

Parce que c’est le seul espoir de guérison pour des malades atteints de leucémies et d’autres maladies graves du sang moins connues et dont la fratrie n’est pas compatible (quand elle existe).

Parce que la pénurie ne fait qu’augmenter du fait de la prise en charge de nouveaux patients plus âgés.

Qui peut devenir donneur ?

Toutes les personnes en bonne santé âgées de 18 à 50 ans.

Comment devenir donneur ?

Il suffit de s’inscrire d’un simple clic sur www.dondemoelleosseuse.fr, de répondre à un entretien médical et d’effectuer un prélèvement sanguin pour déterminer son groupe tissulaire.

Alors certes, d’aucuns diront qu’étant donné qu’on ne peut donner qu’une fois (exceptionnellement deux), ils préfèrent garder ce seul espoir au cas où leurs frères et sœurs tomberaient malades. Mais il n’existe qu’une chance sur quatre d’être compatible avec sa fratrie ; la plupart des greffes se font grâce à un donneur non apparenté. Il est donc crucial de développer une solidarité extra-familiale pour que chacun multiplie ses chances.D’aucuns diront également que la ponction dans les os du bassin ou du sternum est douloureuse alors bon… Mais cette intervention s’effectue sous anesthésie générale. Et qu’est-ce qu’une souffrance passagère quand il s’agit de soulager une souffrance permanente ?

Bref, à votre bon cœur… Enfin, votre bonne moelle !

14:22 Écrit par charlotte sapin dans Beauté, santé, Travail, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.