Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La planète aux vents de folies de Marion Zimmer Bradley

Tome 1/24 (!) de la série La Romance de Ténébreusebradley.jpg

Editions Albin Michel - 253 pages

Quatrième de couv' : Egaré dans l'espace à la suite d'un orage gravitationnel, un astronef s'écrase sur une planète inconnue. Les survivants - des membres de l'équipage, des pionniers que le vaisseau transportait vers une colonie lointaine au fond des étoiles - pourront-ils le réparer et repartir vers leur destination initiale ? Ils n'ont d'autre moyen d'y arriver que de reconstituer les machines nécessaires à partir des matériaux locaux, au risque de détruire l'écologie de la planète. Mais voici que se lèvent les vents de folie apportant avec eux des pollens aux mystérieux pouvoirs. Parmi les survivants, certains veulent s'établir sur place, abandonner la civilisation industrielle et s'adapter à cet environnement étrange. Ils doivent apprendre le prix à payer pour que cette étrange planète consente à les accepter dans son sein...

Je dois dire qu'en dehors des séries Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien et Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley, je ne suis vraiment pas coutumière du genre littéraire SF/Fantasy. Mais j'ai bien l'intention de m'y mettre plus régulièrement. Parce que même si ce n'est pas fantastiquement bien écrit, ce type de lecture, à l'instar des sagas comme Harry Potter, permet de s'évader totalement, de faire le vide d'avec sa réalité. Et ça, ça vaut bien de passer quelque peu outre le style, qui doit sûrement être largement imputable à la "qualité" de traduction.

Mon bémol à moi, fétichiste parmi les fétichistes du livre : je trouve le graphisme des couvertures de cette branche de la littérature absolument hideux. Mais ça n'engage que moi.

Commentaires

  • Aaaah ! M.Z. Bradley, oui j'ai bien aimé aussi !
    Dans un genre différent, une série dont j'ai du mal à me sortir : l'assassin royal de Robin Hobb (édité en poche donc moins cher) . Et puis aussi "le trône de fer" de George-R-R Martin, l'ennui c'est qu'ils ne sont pas tous traduit en france, donc maintenant je les ai au compte-goutte ...:(

    Voilà je me suis permise de mettre mon grain de sel :)
    Armelle

  • C'est un plaisir, toujours ravie de bénéficier de recommandations ;)

Les commentaires sont fermés.