Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faire son Bonhomme de chemin

D'aussi loin que je me souvienne, les départs en vacances en voiture ont toujours été l'occasion de prises de têtes mémorables entre le pilote (mon père) et le co-pilote (ma mère). Soit avant le départ parce que faire tenir les valises dans le coffre s'avérait être un véritable casse-tête, soit après le départ quand mon père vérifiait - toujours une fois qu'il était trop tard - que le parasol ou ci ou ça avaient bien été oubliés. Mais le sujet de discorde le plus mémorable restait bien sûr l'itinéraire qui était soit inintéressant parce qu'intégralement autoroutier, soit trop long rapport aux insupportables moutards geignards de la banquette arrière - "c'est quand qu'on arrive ?"... -, soit erroné parce que ni ma mère (trop occupée par les valises), ni mon père (trop occupé à être préoccupé) n'avaient pris soin de le préparer minutieusement a priori. Bien sûr, c'est toujours le co-pilote qui trinque...

L'on aurait pu penser que l'avènement du GPS participerait largement à détendre l'atmosphère des grands départs, mais c'était sans compter les prises de becs face aux difficultés de programmation et surtout les problèmes de réception satellite, les pannes technique ou de batterie rendant l'objet inutile. Et la prise de tête de reprendre, plus virulente que jamais, faute de s'être prémunis de ce genre de déconvenues par l'acquisition des indispensables cartes et guide Michelin.

C'est pour parer ce genre de contre-temps que Michelin a lancé son nouveau site http://www.jamaissansmacartemichelin.com.

Jamais sans ma carte rappelle que la gamme complète (collections national, région, département, zoom) permet de choisir sa route et d'organiser son voyage en toute sécurité (informations sur la déclivité, la hauteur maximale des ponts, les passages à niveau, les obstacles divers) et de façon bien plus intéressante grâce aux nombreuses informations touristiques (parcours pittoresques, pistes cyclables, voies vertes, sites incontournables...). Et loin de se contenter de sauver la mise des aspirants vacanciers, ces cartes sont pratiques (indéchirables, résistantes à l'eau...), économiques (de 2,95 à 6,65 €) et surtout fiables (mises à jour annuelles très précises).

Si avec ça, le drame des départs perdure, c'est que c'est par goût de la tradition (de casser les bonbons).

Merci Bibendum !

michelin.jpg

Article sponsorisé

Les commentaires sont fermés.