Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ca c'est de la mise en Seine !

    LG Electronics, Inc., l'un des leaders mondiaux et des principaux innovateurs technologiques de l'électronique grand public, de l'électroménager et des communications mobiles, n'a pas fait les choses à moitié à l'occasion du lancement de sa gamme de réfrigérateur américain étonnamment grand.

    En plus de créer un réfrigérateur éco-friendly de compétition, le Platinium II, doté des dernières innovations intelligentes en matière d'électroménager (capacité totale de 617 litres pour des dimensions standard, classement énergétiques A+ grâce à un compresseur linéaire permettant de réaliser environ 20 % d'économie d'énergie par rapport aux compresseurs conventionnels, consommation de 492 kWh/an, système de conservation renforcée de la fraîcheur des aliments...), LG a organisé un événement de taille.

    La marque a créé le parcours grandiose d'une péniche immense transformée en frigo géant, du 22 au 25 juin. Partie du Havre, la barge réfrigérée a fait escale à Rouen et Vernon, à la rencontre des producteurs locaux de produits biologiques de qualité. Les meilleurs produits ont été sélectionnés et collectés, en collaboration avec le chef triplement étoilé Alain Passard, pour être acheminés jusqu'à Paris et remis à la Banque alimentaire. L'événement s'est clôturé par un pique-nique géant sur les bords de Seine.


    Un réfrigérateur éco et des produits bio pour des gens qu'ont les crocs, c'est beau. C'est du pur marketing, mais ce sont de vraies valeurs, chapeau !

    www.lgblog.fr

    Article sponsorisé

  • Hélène Bruller est une vraie salope

    bruller.jpgEditions Vent des savanes - 62 pages

    Quatrième de couv' : Histoire d'une rupture, de quelques crapauds et d'un paquet de chips.

    C'est par le biais d'un graphisme faussement enfantin qu'Hélène Bruller joue la vraie salope avec sa famille, ses amis, ses collègues, les mecs, bref les gens... mais surtout elle-même. Le décalage entre le trait et le ton ne sert que plus la volonté de faire rire et grincer les dents. Les psychologies sont disséquées sans pitié et de façon à peine exagérée. Bref, ça sent le vécu et c'est drôle.

    Hélène Bruller dessine mais écrit également. Elle a notamment collaboré avec son compagnon Zep à l'écriture du Guide du zizi sexuel.

  • Il fait chaud ? Faux !

    Des fois, je me demande si les bouleversements climatiques tant redoutés ne consisteraient pas en un inversement des hémisphères. Cela expliquerait sans doute qu'à l'aune du mois de juillet, l'on ait si peu l'impression dans nos contrées nord-équatoriales d'être en été et qu'à l'heure où tout un chacun devrait davantage penser à des systèmes de refroidissement et des piscines bien fraîches, tous les esprits se concentrent bien peu naturellement sur des systèmes de réchauffement et des bains bien fumants.

    Cela dit, qu'importe la latitude pour Sauter, l'expert du confort thermique spécialisé en chauffage, chauffe-eau, climatisation et ventilation. Il y en a pour tous les goûts... bien que dictés par la nature.

    Mais quels qu'ils soient, tous s'accordent sur un point : à l'heure d'investir, d'aucuns désirent conseils et confiance. C'est ce que Sauter offre par l'intermède de son tout nouveau site www.confort-sauter.com.

    Décliné selon les quatre grands univers produits de la marque, le site offre un nouveau design et de nouvelles rubriques pour une navigation ergonomique. Guides et articles téléchargeables regorgeant de recommandations pratiques, outils didactiques et informations techniques pour l'aide au choix de l'équipement, simulateurs et comparateurs personnalisables, système de géolocalisation de points de vente Sauter... Autant d'éléments pour aider et assister les particuliers à concrétiser leurs projets d'installation ou de rénovation. Et qu'importe que l'on soit un expert ou un bras cassé du bricolage ! Dès la page d'accueil, la zone Mon projet guide l'internaute vers l'équipement recherché. Et le Tout en un clic offre une vision large et rapide de l'information disponible sur le site. Sans compter les autres rubriques très intuitives permettant une recherche approfondie et la découverte de la solution idéale adaptée à ses besoins. Et en désespoir de cause, l'on peut aussi joindre les experts Sauter par téléphone ou via un formulaire de contact !

    Article sponsorisé

  • Le Grand Pari(s)

    Consultation internationale de recherche et développementgrand paris.jpg

    Présentation de l'exposition : À l’occasion de l’inauguration de la Cité de l’architecture & du patrimoine a été exprimé le souhait qu’un « nouveau projet d’aménagement global du grand Paris » puisse faire l’objet d’une consultation internationale pour la réalisation des deux chantiers : « la métropole du XXIe siècle de l’après-Kyoto » et « le diagnostic prospectif de l’agglomération parisienne ». L’exposition présente les propositions des dix équipes plutidisciplinaires sélectionnées et réunies autour d'architectes-urbanistes tels que Jean Nouvel, Christian de Portzamparc ou encore Roland Castro. Le musée de la Cité accueille les 10 projections sur l’avenir du grand Paris. La scénographie articule 10 modules contemporains dans un parcours historique, laissant à chaque équipe la liberté d’investir son espace pour présenter sa proposition. Soit 10 modes de représentation pour 10 stratégies de recherche et de développement.

    Concrètement, si l'on est pas un professionnel, un étudiant ou un passionné du milieu, c'est un peu complexe. Sans compter qu'il faut lire ou visionner des toooooones de choses. Au final, je retiens des visions très ambitieuses, très onéreuses et très "prometteuses" quant à l'exclusion...

    Cité de l'architecture et du patrimoine
    Palais de Chaillot
    1 place du Trocadéro et du 11 novembre - 75116 Paris

    Tél. : 01 58 51 52 84

    Exposition gratuite jusqu'au 22 novembre 2009, tous les jours de 11 h à 19 h, sauf le jeudi (jusqu'à 21 h) et le mardi (fermeture hebdomadaire).

  • Il faudrait être fou pour ne pas y aller !

    Quand j'étais petite, je suis allée un nombre incalculable de fois au château de Fontainebleau, à l'occasion du spectacle estival. Le nombre incalculable de fois s'explique par le fait que mon père obtenait régulièrement des réductions, voire des invitations, par les laboratoires pharmaceutiques - à cette époque, les médecins étaient encore gâtés... - et que le lieu en question, situé à une soixantaine de kilomètres de Paris était accessible assez rapidement - périph' bouchonneux du week-end tout de même... C'était sympa mais assez routinier.

    Mais si je redevenais petite maintenant, je suis sûre qu'on casserait les habitudes-faute de mieux en se rendant au Puy du Fou.

    Déjà parce que même si ce lieu était déjà facilement accessible par autoroute, une navette depuis la gare d'Angers est désormais disponible sur réservation et place donc le Puy du Fou à seulement 2h30 de Paris pour tous les gens non motorisés ou ne souhaitant pas se taper d'embouteillage.

    Ensuite, parce que l'élargissement de l'offre en matière d'hébergement et de services pratiques font du Puy du Fou une destination idéale pour les courts séjours et vacances en famille. L'on note particulièrement l'étonnant Logis de Lescure du XVIIIe, transformé en hôtel d'exception composé de quatre suites en duplex - La Salle des Blasons, Le Planétarium, Le Cabinet de Curiosité et La Salle des Miroirs - de 300 m2 chacune avec terrasse privative et pouvant accueillir de 4 à 6 personnes.

    Mais surtout parce que le Puy du fou affirme sa dimension de parc « spectacle » de référence au travers de ses toutes nouvelles productions inédites : Les Grandes Eaux qui donne vie à l'étang le jour et Les Orgues de Feu, spectacle nocturne grandiose en juillet et en août.

    Pour Les Grandes Eaux, ce ne sont pas moins de 120 jets d'eau de 20 mètres de haut et une architecture sonore à 360° qui transportent les spectateurs, pendant huit minutes, aux grandes heures de Versailles. Ce ballet de fontaines, sous les ordres du compositeur baroque Jean-Baptiste Lully et de ses deux timbaliers, est une chorégraphie aquatique spectaculaire que les visiteurs pourront reproduire puisqu'entre chaque spectacle, ils pourront activer les fontaines grâce aux quatre claviers interactifs placés autour de l'étang et être les chefs d'orchestre de leur propre spectacle.

    Côté Les Orgues de Feu, le Grand Parc ouvre ses portes de nuit du 1er juillet au 30 août (en dehors des vendredis et samedis dédiés à la Cinéscénie) pour entraîner le public dans un univers fantasmagorique et poétique, au coeur de l'histoire d'un amour absolu entre deux êtres fantastiques, un pianiste au regard de cristal et une muse violoniste et où, portées par Mozart, Litz, Delerue, Bach ou Bizet, muses et fées surgissent du fond du lac, dans un décor vespéral. La performance de la mise en scène résidant dans un système de patinage aquatique grâce à un rail immergé et à un éclairage extra-ordinaire qui ne provient d'aucun projecteur traditionnel mais émane des personnages eux-mêmes et des décors. Ainsi, ballerines, farfadets, nymphes et musiciens dansent sous des lunes à fleur d'eau et glissent autour d'un piano "aqueux" lustral, d'une harpe d'or et d'orgues gigantesques crachant eau et feu. Trente minutes de féerie.

    D'un point de vue Cinéscénie, la saison 2009 est l'occasion d'une refonte de la scène du Rêve, scène charnière du spectacle situé après la Révolution française, avec de nouvelles projections sur six arches d'eau géantes pour une projection onirique encore plus saisissante.

    Et tout cela est sans compter toutes les autres choses à découvrir sur www.puydufou.com (bons plans, visite virtuelle, actualités...), notamment le nouveau système de réservation et d'impression de billets en ligne !

    Magie et culture s'entremêlent dans ce cadre exceptionnel, pour le plaisir des petits comme des plus grands.

    Article sponsorisé