Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du mieux pour les petits comme pour les grands !

Faire garder son enfant est non seulement impératif mais c'est également sujet à de chouettes (on les préfère) anecdotes qui se transmettent.

Je me souviens de mes parents, cardiologue et infirmière de leurs statuts qui, conscients que mon frère et ma soeur couvaient la varicelle, ont décidé de les placer quand même à leur garderie, ne pouvant faire autrement et se disant qu'après tout, tous les parents de tous les enfants seraient débarassés une fois pour toute de cette maladie. C'est vache mais c'est fait. La tête des autres parents...

Je me souviens aussi que, toute petite, je possédais un puzzle de la ferme en bois, dont deux des pièces étaient un adorable petit cochon rose et un trop choupi petit mouton noir qui me plaisaient tellement que je ne m'en défaisais jamais, qu'ils ne quittaient jamais ma main ou ma poche. Quand vint le moment d'être placée en halte-garderie, ma maman ne voulant pas que je perde mes si précieux petits trésors de bois, me dit que je devais les laisser à la maison mais que je les retrouverais le soir en rentrant. La mort dans l'âme, je quittais le nid familial sans mes chouchoux... Quelle ne fut pas ma surprise de constater que la halte-garderie possédait le puzzle identique... mais qui dans ma tête de bout de chou était le mien que ma maman avait finalement apporté. Et de m'approprier l'adorable petit cochon rose et le trop choupi petit mouton noir... Sauf qu'en rentrant à la maison le soir et après que ma mère se soit demandé comment il était possible qu'il se soit opéré la multiplication des moutons et cochons à défaut des pains, j'ai du le lendemain restituer les objets "volés"... et me faire fouiller au corps systématiquement chaque soir, récidivant inlassablement mon larcin faute de comprendre que MON puzzle n'était qu'un numéro de production en série.

Des anecdotes, il en existe bien d'autres et dans toutes les familles. Mais ces derniers temps, si faire garder son enfant était non seulement impératif mais également sujet à de chouettes (on les préfère) souvenirs, cet acte, nécessaire pour les parents qui travaillent, les parents isolés ou les parents au foyer souhaitant souffler un peu, était devenu un parcours du combattant et une angoisse pour les tuteurs.

Aujourd'hui heureusement, et même si l'on n'ira pas jusqu'à parler de miracle en la matière, faire garder son enfant devient plus simple grâce à la Caisse Nationale d'Allocations Familiales et ses partenaires via le nouveau site www.mon-enfant.fr, annuaire spécialisé dans la garde des enfants.

Construit à partir des bases de données de la Cnaf et de ses partenaires, le site propose une liste complète des lieux de garde, de la crèche à l'assistante maternelle en passant par les centres d'accueil de loisirs ainsi que les coordonnées des relais assistantes maternelles et les lieux d'accueil parents-enfants. Tous ces adresses et contacts sont certifiés (diplômes, crèches...), légitimés, reconnus, pour assurer la satisfaction et la tranquillité des parents quand à la prise en charge optimale (normal !) de leurs bambins de 0 à 12 ans.

L'exhaustivité des contacts, les conseils prodigués et l'outils de simulation de coût (pour les modes de garde collectifs uniquement) permettent à tous les parents, en naviguant très simplement et quel que soit le département/la commune, d'opter pour le mode de garde le mieux adapté à chacun.

Tout pour diffuser encore plus facilement la varicelle et piquer plus allégrement les petits cochons roses et moutons noirs !

Article sponsorisé

Les commentaires sont fermés.