Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique féministe #6

féminisme7.jpgParce qu'être féministe, ça n'est pas toujours donner raison aux femmes et tort aux hommes, je m'insurge.

Je m'insurge contre ces harpies qui nous jouent la surenchère de l'émancipation et, ce faisant, deviennent à l'image des ces rustres salaces que nous critiquons tant. Qu'ont à se prouver ces femmes - du moins d'un point de vue génétique - qui, plutôt que de placer une petite blague de cul bien sentie se vautrent systématiquement dans la vulgarité et détournent automatiquement toute conversation en ce sens - si tant est qu'il y ait un mâle à l'écoute ?

Mais pire, je me révolte contre ces furies - souvent les mêmes - qui castrent méthodiquement les hommes ayant l'audace de laisser paraître ce que l'on appelle "leur côté féminin", qui n'est ni plus ni moins que leurs émotions. Hors l'émotion n'est pas l'apanage du sexe dit faible. N'oublions pas que lors même que les femmes n'étaient - et ne sont encore en certains lieux - que des ventres soumis, les hommes souffraient également du système établi par et pour eux-mêmes. Dans une moindre mesure, certes, mais nulle souffrance, nulle brimade n'est négligeable. Un homme n'est pas sensible, un homme ne larmoie pas... Foutaises ! Un homme qui s'émeut, un homme qui s'interroge, un homme qui se livre sous le jour de ses faiblesses et de ses doutes n'en est pas moins un homme. Bien au contraire.

Alors mesdames les mégères - peut-être devrais-je vous appeler messieurs puisque vous faites tout pour ressembler à ceux que nous avons tant dénoncés -, arrêtez de traiter l'homme nouveau de chochotte et de réclamer de l'homme, du vrai. Il est bel et bien celui-là.

Mais restez malgré tout sur vos gardes, car derrière nombres de belles paroles du nouvel homme se cachent enocre trop souvent les actes de celui d'hier...

Commentaires

  • Criant de vérité !
    Et oui, des fois, la culture reprend le dessus et les hommes peuvent aussi se prendre pour ce qu'ils ne sont pas...
    ...mais c'est un autre sujet ;-)
    Merci de le dire, ça fait plaisir dans la bouche d'une femme...

  • Plus que se prendre pour ce qu'ils ne sont pas, je dirais faire croire à ce qu'ils ne sont pas pour mieux endormir leur proie.
    De rien, ça fait toujours plaisir dans la bouche du femme :o) (la question reste de savoir si cette phrase est une petite blague bien sentie ou une vulgarité de harpie ?...)

  • Excellent article, je recommence a esperer.

Les commentaires sont fermés.