Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cadeau de Noël : qu'importe le coffret de parfum pourvu qu'on ait l'ivresse

Je peux imaginer d'ici les plus licencieux commencer à se gratter qui du gosier, qui de la bedaine, se repaissant par avance en pensant : "Mais c'est bien sûr, les fêtes arrivent à grand pas ! A nous les poulardes bien grasses mais surtout le champagne, le bon vin, et l'hydromel, même, l'ambroisie ! On va s'en mettre plein la panse, on va se bourr...".

Permettez-moi de vous interrompre et de vous corriger, mais ici, on parle fragrance, nuance. Et si j'évoque l'ivresse, il s'agit certes de griserie, mais uniquement voluptueuse - même si je m'accorde sur le tableau précédemment évoqué, mais là n'est pas le propos.

De la jouissance olfactive, donc.

Convenons-en, à l'exception des malheureux souffrant d'anosmie, l'olfaction, le flair, le nez quoi, n'est pas la cinquième roue du carrosse des sens mais bien le cinquième pilier. Il est certes plus ou moins sensible, que l'on soit éboueur ou nez - au sens la truffe du royaume des odeurs, l'expert du mélange des essences, bref, le créateur de parfums -, mais il occupe indiscutablement une place substantielle de notre vie, particulièrement émotionnelle.

Parlons par exemple de ce qui fait tourner le monde : les relations homme/femme - ou homme/homme ou femme/femme hein, on n'est pas sectaires. Qui a un jour sincèrement envisagé de belles amours avec une personne dont l'exhalaison corporelle n'excitait pas l'appendice nasal et donc l'envie, voire l'offensait ? Et qui n'a jamais ressenti le manque viscéral de l'arôme de l'être aimé, absent ou perdu ?

Le parfum est donc fondamental. CQFD. Mais il est aussi très personnel. C'est pourquoi, il est très délicat de recommander telle ou telle senteur ; il est déjà bien assez ardu de distinguer la touche qui nous collera parfaitement à la peau, c'est le cas de le dire.

Et ce choix est d'autant plus épineux au regard de l'offre pléthorique du secteur de la parfumerie.

Les capteurs des narines ou les papilles gustatives des naseaux, je ne sais quel nom leur donner, ont la réputation de saturer rapidement. A moins donc de prendre des semaines pour comparer la ribambelle d'essences existantes, il faut trouver un truc pour opérer une sélection drastique. Le mien, c'est le nom du parfum. J'estime que la sensualité d'un fumet envoûtant n'est qu'accrue par une signature évocatrice. J'irais même jusqu'à dire que si un homme m'offrait un parfum, je ne jugerais aucunement sa potentielle erreur de discernement olfactive si le flacon maladroitement pressenti comme le cadeau idéal pouvait se prévaloir d'une appellation digne de ce nom.

C'est donc sur ce critère très personnel d'écrémage que je vais vous présenter quelques-uns des coffrets disponibles à la vente. Pour les obtenir aux meilleures conditions du web, c'est sur News Parfums qui, comme son nom l'indique, est un site de vente de parfums mais également de cosmétiques de grandes marques. De surcroît, l'expédition se fait en 24 heures, l'emballage cadeau et le message personnalisé sont offerts et la livraison est gratuite dès 49 € d'achats. Et last but not least, jusqu'au 31 décembre, tout le monde peut bénéficier d'une offre non cumulable avec d'autres réductions : le code xmas 08 qui déduit 2 € dès 55 €.

Du côté des femmes, j'opterais pour le coffret Cacharel Amor Amor (eau de toilette vapo.100 ml + lait pour le corps) en guise de déclaration paroxysmique.

Du côté des hommes, je retiendrais le coffret Cartier Déclaration (eau de toilette vapo.100 ml + gel douche), paroxysme bis repetita.

Et du côté des enfants, je pencherais pour le coffret Kaloo Coffret Lilirose dont l'adorable petite poupée aurait à n'en pas douter ravi le coeur de la petite fille que je fus.

You smell like a flower !

Article sponsorisé

Commentaires

  • vous vous êtes donné le mot ou quoi? tu es le deuxième blog sur lequel je tombe avec cette histoire de cadeau de noël concernant des coffrets de parfums....

    c'est d'un banal le parfum....

  • C'est ce qu'on appelle un gagne pain, comme l'indique la mention "article sponsorisé" et quand on est au chômage, c'est ce qu'on appelle une donnée non négligeable pour le beurre dans les épinards et pour faire quelques cadeaux de Noël, banals ou pas.

Les commentaires sont fermés.