Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paris ou le fantasme du contrat d'assurance auto

Vivre à Paris, comme partout ailleurs, a ses avantages et ses inconvénients. Et pour ma part, si ce choix de vie parisienne est un émerveillement chaque jour renouvelé, il faut bien convenir que cela implique des prises de décisions ca-pi-tales !

La première, si tu n'as pas la double chance d'avoir et un budget décent et un appartement avec parking, c'est de renoncer à posséder une voiture. Mais comme la nature est bien faite, ce choix implique la suppression d'un autre choix nous incombant quand nous possédons un véhicule : boire ou conduire. A Paris, on a pas de bagnole mais on peut se taper des grosses mines.

La seconde, découlant directement de la première, est qu'en l'absence d'un véhicule, il est nécessaire de se reposer sur une solution alternative de transport. Le taxi quand on a des sous. Mais on est fauchés. Donc choix cornélien : partir à 1h30 pour choper le dernier métro - trop tôt - ou partir à 5h45 et attraper la première rame - tiendrai-je si tard ?

C'est dans ce contexte à la pression insoutenable que l'on se plaît à rêver... On est riche... Il n'est pas difficile de se garer à Paris... On a une Twingo II parce qu'elle est petite et maniable et quand même moins pot de yaourt que la Smart...

Mais comme le rêve n'est jamais que la réalité enrobée de fiction, on oublierait pas de s'assurer. Et en remplissant un devis assurance en ligne, on découvrirait que l'assurance auto pour cette citadine Renault disons de 2007 reviendrait à 78 € par mois en tous risques et 54 € au tiers (soit le même tarif que mon ancienne assurance sauf qu'il s'agissait d'une voiture de 1992 !) avec Direct Assurance. Même que dans le rêve, on a la science infuse et qu'on saurait, sans que personne nous dise, que choisir Direct Assurance le meilleur rapport qualité prix, c'est économiser toute l'année jusqu'à 30 % et que jusqu'au 3 décembre 2008, pour tout premier devis de contrat d'un an démarrant au plus tard le 3 janvier 2009, si on trouvait moins cher ailleurs à garanties identiques, Direct Assurance nous rembourserait deux fois la différence 2.

Mais pincez-moi, je rêve : tout ceci est bien la réalité !

Du coup, après, on pourrait avoir plein d'accidents pour tester la disponibilité, la rapidité et l'efficacité d'intervention de Direct Assurance. Mais, vu qu'on est sorti du rêve, on se le déconseille.

Laisse-moi zoom zoom zang !

Commentaires

  • sais-tu que les compagnies d'assurance ont un drôle d'accord entre elles:il y a deux ans je frôle une aile arrière,à mon avis léger lustrage ou rien puisqu"en crachant dessus on ne voyait pratiquement rien.Constat,car véhicule de location!
    résultat envoi sans rien voir,ni expertise de 1500 euros par mon assurance à la partie adverse,il parait que c'est "AUTOMATIQUE".ET 20%sur mon bonus que je détenais entier depuis toujours.moralité,quand c'est petit et possible :arrangement à l'amiable.

  • J'ai connu d'onéreux déboires également avec la location de véhicules, je compatis :-)

  • Un excellent article sur l'assurance. Je peux confirmer car je suis dans le domaine.

Les commentaires sont fermés.