Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Accro à l'héroïne

Et puis vient le moment de se rendre à l'évidence.

De reconnaître sa dépendance.

La poursuite des paradis artificiels,

Fuyant une réalité pas toujours belle.

Une vie par procuration, une temporaire évasion.

Un moyen comme un autre de ne pas péter les plombs.

Se taper ligne sur ligne jusqu'à friser l'overdose.

Parfois en poésie, le plus souvent en prose.

Ma drogue à moi ?

Tess, Sophie, Jane, Emma...

Commentaires

  • On recherche tous la "temporaire évasion", même si nous sommes peu à l'atteindre et encore moins à la maintenir.

    La cherchant en permanence aussi... je préfère m'évader à plusieurs que de le faire seul et enfermé... ça fonctionne mieux et c'est toujours "rassurant" de se retrouver entre "évadants" (je sais, ce n'est pas français)...

  • Mais, ici, l'héroîne n'est-ce pas vous?

    Balthazar

  • Tous les possibles de cette formulation font à mes yeux de ce commentaire le plus beau qui m'ait été adressé.
    Merci.

  • Merci toi-même.
    Balthazar

Les commentaires sont fermés.