Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'atour de Babelio

Si certains blogueurs particulièrement intègres (istes ?) - et probablement totalement ignorants des problèmes d'argent de la France d'en bas - assimilent tout sponsoring à de la prostitution, j'ai pour ma part fait mon choix. Je suis une pute pauvre et corrompue et j'assume !

Après donc quelque mille euros gagnés en trois mois (ça met du beurre dans les épinards) grâce à la plate-forme de mise en relation des blogueurs et des annonceurs E-buzzing, je vous fais aujourd'hui généreusement profiter d'une très récente découverte pour faire fructifier son patrimoine blogulaire. En la matière, nulle matière grasse faisant grossir dans un plat de plante potagère originaire d'Iran de la famille des Chénopodiacées aux vertus popeyistiques très relatives rapport à la surestimation de la teneur en fer de la plante dioïque, mais de la matière grise. Et comme l'intellection, c'est comme le pognon, y'a plein de gens qui en ont besoin, ça tombe plutôt bien.

Le bon plan, donc.

911177167.jpg

Chaque je sais pas quand - disons régulièrement -, le site Babelio Connectons nos bibliothèques - dois-je vraiment expliciter le principe ? - lance l'opération Masse critique. Késako ? Et bien si tu as un blog, tu t'inscris, tu choisis dans une liste les bouquins que tu aimerais lire, tu en reçois (un ? plusieurs ? je ne sais pas) et en contrepartie, tu dois t'engager à en faire la critique - bonne ou mauvaise - dans le mois qui suit. Je fais dans le minimalisme parce que j'ai la flemme et que je t'ai mis un lien sur l'image et dans le texte et que c'est pas pour les chiens.

Bonne lecture. Ou pas. 

Les commentaires sont fermés.